L'UE et l'ONU réclament le débarquement immédiat des migrants du navire Aquarius

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les Réfugiés (HCR) a demandé ce lundi à l'Italie et à Malte d'autoriser immédiatement le navire transportant des centaines de migrants à accoster, décrivant la situation comme "un impératif humanitaire urgent".

L'Aquarius, un navire de l'ONG SOS Méditerranée, a recueilli 629 migrants au cours de six opérations distinctes dans la nuit de samedi à dimanche. L'ONG a précisé que parmi ces migrants se trouvaient 123 mineurs isolés, onze enfants en bas âge et sept femmes enceintes.

Dans un communiqué, le HCR "a lancé un appel aux gouvernements concernés pour qu'ils autorisent le débarquement immédiat des centaines de personnes bloquées en Méditerranée depuis samedi".

"Il y a un impératif humanitaire urgent ici", a estimé Vincent Cochetel, envoyé spécial du HCR pour la Méditerranée centrale. Les gens sont en détresse, ils sont à court de provisions et ont besoin d'aide rapidementLes questions plus larges de savoir qui a la responsabilité et comment ces responsabilités doivent être partagées entre Etats devraient être traitées plus tard", a-t-il ajouté dans le communiqué.

La Commission européenne a quant à elle appelé ce lundi à un "règlement rapide" de la situation de l'Aquarius. "Nous demandons à toutes les parties concernées de contribuer à un règlement rapide afin que les personnes à bord du navire Aquarius puissent être débarquées en toute sécurité dès que possible", a déclaré devant la presse le porte-parole de l'exécutif européen, évoquant un "impératif humanitaire".

Une stratégie politique?

Le parti socialiste européen (PES) dénonce une décision prise à des fins politiques. "Il est dégoûtant que le nouveau gouvernement italien soit prêt à risquer des centaines de vies innocentes, y compris celles des enfants et des femmes enceintes, simplement pour maintenir son mode de campagne électorale permanente à des fins politiques nationale", a déclaré Sergei Stanishev, le président du PES.

Theo Francken, le secrétaire d'Etat à l'asile et à la migration, a également réagi sur Twitter : "Il fait ce qu'il a promis pendant la campagne", a déclaré Theo Francken sur Twitter au sujet de Matteo Salvini. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK