L'ouragan Isaac rétrogradé en tempête tropicale

Des vents violents et des vagues puissantes s'abattent sur le lac Pontchartrain, le 28 août 2012, à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane
Des vents violents et des vagues puissantes s'abattent sur le lac Pontchartrain, le 28 août 2012, à La Nouvelle-Orléans, en Louisiane - © Frederic J. Brown

L'ouragan Isaac a été rétrogradé mercredi au niveau d'une tempête tropicale en approchant de la Louisiane , a annoncé le Centre de surveillance des ouragans (NHC). "Isaac s'est affaibli jusqu'au niveau d'une tempête tropicale, avec encore de dangereuses montées des eaux et des inondations", indique le NHC sur son site.

 

A la suite d'une inondation soudaine provoquée par l'ouragan Isaac, les habitants de la paroisse louisianaise de Plaquemines, sur le littoral, au sud de La Nouvelle-Orléans, ont dû être évacués quelques heures plus tôt mercredi, ont annoncé les autorités locales.

Les eaux, passant par-dessus la digue, sont montées brutalement jusqu'à une hauteur de 3,6 mètres dans certaines maisons d'un secteur résidentiel, a indiqué à la chaîne CNN le président de la paroisse Billy Nungesser.

Plaquemines Parish (en Louisiane une paroisse est l'équivalent d'un comté dans le reste du pays, NDLR) est située au bout d'une langue de terre sur le delta du Mississipi, au bord du golfe du Mexique.

"Les paquets de mer" poussés par les rafales "passent par-dessus la digue, et la détruisent", a raconté Billy Nungesser, estimant que quel que soit le scénario, même si la digue résiste, le secteur finira par être "totalement inondé".

Au moins la moitié des 2000 personnes habitant dans la zone menacée avaient déjà quitté les lieux avant l'arrivée de l'ouragan, a-t-il dit, sans préciser combien de personnes avaient dû être évacuées mercredi.

Le président de la paroisse a encore indiqué qu'une autre zone contigue, qui n'avait pas été touchée par le terrible ouragan Katrina, il y a sept ans, se trouve cette fois sous au moins 1,5 mètre d'eau.

L'ouragan devrait balayer la Louisiane mercredi et jeudi avant de toucher le sud de l'Arkansas tôt vendredi, selon le centre, qui met en garde contre "de dangereuses montées des eaux et des risques d'inondations dus aux fortes pluies tout au long de la journée et de la soirée (de mercredi)".

En Louisiane, l'ouragan est en effet accompagné de pluies diluviennes et de vents très violents : à La Nouvelle-Orléans, où l'oeil de l'ouragan n'est pas encore arrivé, des rafales de plus de 110 km/h ont déjà été relevées par le NHC à l'aéroport, où les vols ont été annulés pour mardi et mercredi.

Plus de 450 000 foyers privés d'électricité

L'ouragan Isaac avance très lentement depuis qu'il a abordé mardi soir le continent, sur la côte sud de la Louisiane, lâchant d'énormes précipitations sur la zone côtière.

A la suite de ruptures de lignes provoquées par des rafales de vent, plus de 450 000 foyers en Louisiane n'avaient par ailleurs plus d'électricité mercredi matin, selon Entergy Louisiana.

Les autorités se veulent, elles, optimistes, assurant que cette fois la Nouvelle-Orléans échapperait au pire grâce aux milliards de dollars de travaux qui ont été réalisés depuis sept ans, afin de renforcer les digues et les systèmes de pompage. D'autant qu'Isaac est bien moins violent que Katrina, soulignent-elles.

L'ouragan pourrait frapper La Nouvelle-Orléans sept ans jour pour jour après Katrina, un ouragan de catégorie 3 qui avait ravagé la ville le 29 août 2005, déclenchant l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire américaine, faisant quelque 1800 morts dans l'ensemble de l'Etat.

Plus de 33 500 membres de la Garde nationale et près de 100 avions et hélicoptères avaient été déployés dès mardi pour intervenir dans les quatre Etats menacés, Floride, Alamaba, Mississippi et Louisiane.

"Ce n'est pas le moment de prendre des risques. (...) Il faut prendre cela au sérieux", avait prévenu mardi Barack Obama lors d'une allocution à la Maison blanche.

AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK