L'Otan se réunit mardi à la demande d'Ankara

Le secrétaire général de l'OTAN, Stoltenberg.
Le secrétaire général de l'OTAN, Stoltenberg. - © Audun Braastad - AFP

Les ambassadeurs des 28 pays membres de l'Otan se réuniront mardi à la demande de la Turquie pour des consultations sur la montée de tension entre Ankara d'une part, les rebelles kurdes et le groupe jihadiste État islamique de l'autre, a annoncé l'Alliance dans un communiqué dimanche.

La Turquie "a demandé cette réunion au vu du sérieux de la situation après les odieux attentats terroristes de ces derniers jours et pour informer ses Alliés des mesures qu'elle prend", précise le communiqué.

"Les Alliés de l'Otan suivent de très près les évolutions et sont solidaires de la Turquie", ajoute le texte.

Ankara a fait jouer l'article 4 du Traité de l'Alliance atlantique, qui permet à un de ses membres de demander des consultations quand il estime "qu'une menace pèse sur son intégrité territoriale, son indépendance politique ou sa sécurité", selon le communiqué.

Les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont revendiqué dimanche un attentat qui a tué deux soldats turcs en représailles aux frappes aériennes turques contre leurs bases du nord de l'Irak, signant la fin de la trêve qui tenait depuis 2013.

Cette escalade de la tension entre le gouvernement islamo-conservateur turc et les rebelles kurdes intervient alors qu'Ankara est résolument passé à l'offensive contre le groupe jihadiste État islamique (EI), en frappant à plusieurs reprises ses positions en territoire syrien, en riposte à l'attentat suicide meurtrier, attribué à l'EI, perpétré à Suruç (sud) le 20 juillet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK