L'Otan s'inquiète face à la baisse des budgets militaires des pays membres

L'Otan inquiète de la baisse des budgets militaires dans un monde qu'elle estime instable
L'Otan inquiète de la baisse des budgets militaires dans un monde qu'elle estime instable - © AFP PHOTO/Paul J. Richards

L'Otan commence à s'inquiéter de plus en plus de la baisse généralisée des budgets de la défense dans ses 28 pays membres -et de l'écart grandissant entre les dépenses des Etats-Unis et du reste de l'Alliance- "dans un monde imprévisible", comme l'a rappelé mardi son secrétaire général, Anders Fogh Rasmussen.

"Notre Alliance a besoin des forces, des capacités et des structures adaptées pour dissuader et (nous) défendre contre toute menace contre la sûreté et la sécurité de nos populations et de (nos) territoires. Elle doit aussi être prête et capable, si nécessaire, de traiter et d'aider à faire face à une crise", a-t-il déclaré en ouvrant une réunion de deux jours des ministres de la Défense alliés à Bruxelles.

"Pour le faire, les nations de l'Otan doivent continuer à investir dans la défense, il n'y a pas d'alternative", a ajouté Anders Fogh Rasmussen, dont le mandat a été tout prolongé la semaine dernière jusque fin juillet 2014.

Il est vrai que depuis 2008, selon les chiffres de l'Otan, les budgets militaires des alliés ont globalement diminué de 50 milliards de dollars, dont 22 milliards pour les 26 pays européens. Et seuls quatre des Etats membres affectent plus de deux pour cent de leur Produit intérieur brut (PIB) à la défense - la recommandation en vigueur depuis des années à l'Otan et de plus en plus battue en brèche, a fortiori depuis le début de la crise financière.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK