L'OMS rapporte un nombre record de nouveaux cas de coronavirus en 24 heures: inquiétude pour "les pays à faibles revenus"

M. Tedros, directeur général de l'OMS.
M. Tedros, directeur général de l'OMS. - © AFP

L'OMS a fait état mercredi du plus grand nombre de nouveaux cas de Covid-19 dans le monde en une seule journée depuis le début de la pandémie, disant craindre ses conséquences dans les pays les plus pauvres. "Nous avons encore beaucoup de chemin à faire dans cette pandémie de Covid-19. Au cours des dernières 24h, 106.000 cas ont été déclarés à l'OMS - le chiffre le plus élevé pour une seule journée depuis le début de l'épidémie", s'est alarmé le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé.

Etats-Unis, Russie, Brésil, Arabie saoudite

"Près des deux tiers de ces cas ont été déclarés dans quatre pays", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse virtuelle depuis le siège de l'OMS à Genève. M. Tedros n'a pas précisé quels étaient ces pays mais selon le dernier rapport de l'OMS publié sur son site internet, il s'agit des Etats-Unis, de la Russie, du Brésil et de l'Arabie saoudite, suivis de près par l'Inde, le Pérou et le Qatar.


►►► À lire aussi : Brésil : 1179 décès en un jour, l'histoire d'une catastrophe annoncée


"Nous sommes très préoccupés par le nombre croissant de cas dans le pays à revenus faibles ou intermédiaires" où le système de santé est défaillant ou inexistant et les mesures de distanciation physique plus difficiles à mettre en oeuvre, a souligné M. Tedros.

Si chez nous, l'épidémie est en phase de régression, ce n'est pas le cas dans d'autres parties du monde. Un tableau récapitulatif établi par le chercheur Nicolas Vandewalle de l'Uliège montre que le taux de reproduction du virus reste dans plusieurs pays comme l'Inde, le Mexique ou le Brésil largement supérieur à 1. Ce qui veut dire qu'une personne contaminée transmet en moyenne le virus à plus d'une personne. Particulièrement inquiétant quand on voit que le Brésil vient d'enregistrer plus de 1000 décès en 24 heures.... Sans compter les secondes vagues observées en Iran, et l'explosion de cas en Arabie Saoudite


►►► À lire aussi : Sous haute surveillance pour le déconfinement : comment calculer et influer sur le taux de reproduction du coronavirus ?


 

Ces pays sont par ailleurs les plus vulnérables, sur le plan économique, à l'effondrement des échanges commerciaux et des déplacements internationaux qui les privent notamment d'une manne touristique indispensable.

Cap de cinq millions bientôt atteint

Le Programme des Nations Unies pour le développement (Pnud) a ainsi estimé mercredi dans un rapport que l'indice de développement humain, qui mesure conjointement l'éducation, la santé et le niveau de vie, était en voie de reculer cette année, pour la première fois depuis des décennies à cause des conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie.

Le cap des cinq millions de cas dans le monde sera bientôt atteint, a ajouté Michael Ryan, responsables des urgences sanitaires de l'OMS.

Partie de Chine il y a cinq mois, la pandémie de nouveau coronavirus a fait le tour du monde, tuant sur son passage 323.370 personnes, selon un décompte de l'AFP.