L'Italie accumule les records tragiques de victimes du coronavirus

La basilique de San Miniato al Monte à Florence illuminée aux couleurs nationales italiennes ce vendredi
La basilique de San Miniato al Monte à Florence illuminée aux couleurs nationales italiennes ce vendredi - © CARLO BRESSAN - AFP

L’Italie, le pays le plus touché en Europe avec 4032 morts et le premier sur le Vieux Continent à avoir ordonné le confinement de sa population, va renforcer ses mesures face aux ravages de la maladie. Tous les parcs, jardins, espaces verts seront fermés au public ce week-end et les Italiens s’attendent à des mesures de confinement encore plus strictes.

Les autorités s’apprêtent à annoncer de nouvelles mesures pour inciter les Italiens à rester encore plus chez eux car l’épidémie fait toujours des ravages et ce sur tout le territoire. La région la plus touchée reste la Lombardie avec 2549 morts à la date d’hier vendredi (22.264 cas au total, 2380 de plus en 24 heures et 381 morts de plus).

Selon les autorités italiennes qui affinent leurs statistiques, ce sont en majorité des personnes plutôt âgées qui décèdent. L’âge moyen des victimes est de 78 ans. Mais le nombre de personnes âgées décédées risque d’être sous estimé, déclare Giorgio Gori, le maire de Bergame, l’une des villes les plus touchées du pays des personnes, décèdent en effet à domicile ou en maison de repos. "Un nombre conséquent meurent à cause du virus parce que la cause de la mort est la pneumonie mais ce n’est pas pris en compte dans les décomptes des victimes du virus. Personne n’a testé ces personnes âgées ni avant ni après leur mort."

L’Italie compte la population la plus âgée au monde derrière le Japon : 23% de ses habitants sont âgés de plus de 65 ans.

Ce vendredi le coronavirus a tué 627 personnes en 24 heures en Italie, un pic depuis le début de la crise.

Archives : Journal télévisé du 19/03/2020