L'industrie nucléaire, en déclin, n'est plus rentable

Illustration - L'industrie nucléaire, en déclin, n'est plus rentable
Illustration - L'industrie nucléaire, en déclin, n'est plus rentable - © DIRK WAEM - BELGA

Le site français Médiapart publie ce vendredi un rapport détaillé sur les perspectives industrielles du nucléaire. Une synthèse d’un bon nombre de données chiffrées qui permet d’évaluer la viabilité économique du nucléaire, en France et dans d’autres pays.

Quel avenir pour le nucléaire d'un point de vue purement économique? Le rapport analysé par Médiapart évite les thèmes habituels de l'environnement et de la santé pour aborder la question de la prolongation du nucléaire.

Renaissance nucléaire = utopie

Le World Nuclear Industry Status Report 2012 apporte des réponses précises et documentées à un grand nombre de questions. Il s’agit d’un rapport réactualisé chaque année depuis 2007 et produit par deux spécialistes du nucléaire, Mycle Schneider et Antony Froggatt.

Ce rapport met au jour le déclin de l’industrie nucléaire, dont la survie est de plus en plus remise en cause par l’opinion publique, mais aussi après analyse de ses coûts de fonctionnement. L’étude de Froggatt et Schneider démontre qu’une "renaissance nucléaire", ardemment désirée par le lobby de l’atome, relève plus de l’utopie que du réalisme.

L’après Fukushima

Ce jeudi, on apprenait que Fukushima était "un désastre causé par l’homme". D’après le rapport final de la commission d’enquête du Parlement japonais, le gouvernement japonais, les autorités de régulation et Tepco (la Compagnie d'électricité de Tokyo) ont failli à leur devoir de protéger la vie de la population et de la société japonaise.

Mais l’impact de la catastrophe est trop important. Le rapport montre une réelle désaffection du secteur nucléaire, accentuée après la catastrophe de Fukushima. Les chercheurs constatent également un recul du nucléaire dans la production d’énergie et un vieillissement conséquent du parc nucléaire mondial.

Les énergies renouvelables ont la cote

Dans la plupart des pays, la décroissance du nucléaire va de pair avec l’ascension des nouvelles énergies, de plus en plus performantes. Selon Médiapart, la puissance éolienne sur la planète a augmenté de 41 gigawatts (GW) en 2011, ce qui représente plus d’un huitième de la puissance nucléaire en service.

L’Union européenne a, quant à elle, vu sa capacité nucléaire diminuer de 14 GW depuis 2000. Pour compenser, 142 GW de sources d’énergies renouvelables ont été développées. Qui plus est, pour le consommateur, le nucléaire a perdu son statut de source énergétique au meilleur prix.

VA avec Médiapart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK