L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont annonce sa candidature aux élections européennes

L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont annonce sa candidature aux élections européennes
L'indépendantiste catalan Carles Puigdemont annonce sa candidature aux élections européennes - © THIERRY ROGE - BELGA

L'ex-président séparatiste de la Catalogne Carles Puigdemont, installé en Belgique depuis sa destitution, a annoncé mercredi sa candidature aux élections européennes lors d'une conférence de presse à Bruxelles. En présence de ses anciens ministres régionaux Clara Ponsati et Toni Comín - ce dernier est également établi en Belgique - et du nationaliste basque Gorka Knörr, il en a profité pour présenter la liste du parti indépendantiste Junts per Catalunya (JxCat).

"Nous voulons porter la voix au sein des institutions européennes de cette Catalogne qui se veut indépendante", a expliqué M. Puigdemont. "Il faut agir de l'intérieur afin de s'exprimer pour ceux qui ne le peuvent pas car ils sont en prison", a-t-il poursuivi en référence aux 12 dirigeants séparatistes catalans dont le procès se déroule actuellement devant la Cour suprême, à Madrid.

Parmi eux, l'ancien vice-président Oriol Junqueras risque une peine de 25 ans de prison s'il est reconnu coupable de rébellion et de détournement de fonds publics pour l'organisation, en octobre 2017, d'un référendum sur l'indépendance de cette région du nord-est de l'Espagne.

L'Europe constitue une partie de la solution

La crise que traverse depuis la Catalogne "est un conflit européen", a renchéri Toni Comín. "Nous désirons combattre démocratiquement et pacifiquement au sein des institutions européennes car l'Europe constitue une partie de la solution. La crise catalane ne peut se permettre le luxe de renoncer à cette plateforme privilégiée."

Erika Casajoana, une consultante en communication publique qui se présente sur les listes de JxCat et s'est définie comme "catalane, évidemment, et féministe", a elle aussi revendiqué sa candidature comme une "aide à l'internationalisation" du conflit catalan, tout comme Gorka Knörr, ruban jaune accroché au veston.

"Libres à travers l'Europe"

Sous le slogan de campagne "Libres à travers l'Europe", Carles Puigdemont estime que son parti engage une bataille "pour renforcer les valeurs fondamentales de l'Europe, parmi lesquelles la diversité". Il a ainsi lancé un appel aux citoyens "déçus" par la gestion de la crise catalane mais aussi migratoire, arguant qu'il fallait renforcer la confiance en une Europe qui témoigne d'un engagement profond envers les droits humains.

À la question de savoir à quelle famille politique européenne la formation se destinait, le leader indépendantiste est resté vague, évoquant "un groupe qui défend le droit à l'autodétermination, qui est contre la répression et s'investit clairement dans les droits humains".

M. Puigdemont n'a en outre pas exclu d'accueillir d'autres dirigeants sécessionnistes sur sa liste "unitaire", voire de céder sa place en tête de liste à Oriol Junqueras, comme mentionné par un journaliste anglophone. "C'est une option. Ce n'est pas un problème pour moi, au contraire, ce serait un plaisir", a affirmé l'ex-président régional.

Carles Puigdemont : le combat depuis Waterloo (JT 28/07/2018)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK