"L'homme disait qu'il voulait tuer tous les musulmans": les témoignages suite à l'attentat à Londres

"L'homme disait qu'il voulait tuer tous les musulmans": les témoignages suite à l'attentat à Londres
"L'homme disait qu'il voulait tuer tous les musulmans": les témoignages suite à l'attentat à Londres - © DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

Un véhicule a foncé sur la foule près d'une mosquée du nord de Londres dans la nuit de dimanche à lundi, une attaque traitée comme un "acte terroriste". L'attaque a fait 10 blessés, dont 8 sont hospitalisés et 2 ont été traités sur place. Toutes les victimes sont musulmanes. 

Plusieurs témoins ont rapporté ce qu'ils ont vu de l'attaque. Sur la BBC, Khalid Amin explique: "L'homme est sorti de la camionnette et a commencé à courir. Il était en train de crier 'Je veux tuer tous les musulmans."

Il a traîné des gens sur plusieurs mètres

Un autre témoin rapporte: "Les gens étaient en train de sortir de la mosquée quand la camionnette a foncé sur la foule. La rue était pleine au moment de l'attaque. Comme c'est le ramadan, il y a beaucoup de monde à la mosquée. Ils avaient terminé la prière et la camionnette est venue vers eux." 

>>> A lire également: Attentat à Londres contre des fidèles musulmans: ce que l'on sait

"Il a foncé sur les gens. Il en a traîné quelques uns sur plusieurs mètres", a raconté à l'AFP Abdiqadir Warra, qui a assisté à l'attaque.

 

"Les gens criaient: 'C'est une attaque terroriste, cet homme nous attaque'", raconte un autre témoin appelé Athman. "Je suis alors retourné sur mes pas pour essayer d'aider les gens, leur donner de l'eau, aider la police".

Selon lui, le responsable de l'attaque a fait "des signes de victoire dans le fourgon de police, il était très content".

Le conducteur arrêté

Le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, a été immobilisé par les personnes sur place et arrêté. Il sera placé en détention et subira une évaluation de santé mentale.

"Les gens ne se sentent pas en sécurité car depuis les attaques terroristes de Londres et Manchester, il y a eu une hausse de l'islamophobie et des crimes haineux", a dit le président de la mosquée de Finsbury Park Mohammed Kozbar.

Pour Adnan Rashid, "les terroristes n'ont pas de couleur, ils n'ont pas de religion, ils ne font partie d'aucune communauté". "Ils ont un état d'esprit, celui de tuer des gens, c'est aussi simple que ça", a-t-il déclaré à l'AFP.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir