L'héritière de L'Oréal accuse sa fille d'être derrière des écoutes

RTBF
RTBF - © RTBF

Liliane Bettencourt, héritière du géant des cosmétiques L'Oréal, a accusé samedi sa fille d'être derrière des écoutes pirates de ses conversations avant le procès très attendu d'un photographe jugé pour abus de faiblesse de la milliardaire.

L'affaire qui oppose Liliane Bettencourt à sa fille Françoise Bettencourt-Meyers, qui considère que sa mère de 87 ans est diminuée au point de dilapider sa fortune, a connu un rebondissement cette semaine avec l'ouverture d'une enquête après la découverte d'enregistrements clandestins de conversations entre la milliardaire et ses proches conseillers.

Dans un entretien au journal Le Monde daté de dimanche-lundi, la femme la plus riche de France se déclare "moralement outrée" par ces écoutes réalisées par son ancien maître d'hôtel. "Disons que ce n'est pas très courant de se faire espionner dans sa propre maison. C'est le jeu de ma fille, qui a confié ces bandes à la police. Cela me permet de porter plainte. Il y a eu d'autres affaires d'écoutes auparavant. Mais entre une mère et sa fille, c'est triste", ajoute-t-elle.

Ce rebondissement est survenu peu avant le procès, du 1er au 6 juillet, du photographe mondain François-Marie Banier, accusé par la fille Bettencourt d'avoir profité de la fragilité de sa mère pour obtenir près d'un milliard d'euros de dons, sous forme de chèques, tableaux de maîtres ou contrats d'assurance-vie.

Liliane Bettencourt et François-Marie Banier ont déposé une plainte vendredi, notamment pour "atteinte à la vie privée".

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK