L'Europe prévoit une récession de 0,1% en 2012 en Belgique

Des euros
Des euros - © Images_of_Money sur Flickr

La Commission européenne a prévu une récession économique de 0,1% sur 2012 en Belgique, et de 0,3% pour l'ensemble de l'Union européenne, selon ses dernières prévisions publiées jeudi.

Les exportations en hausse devraient cependant permettre à la Belgique d'engranger une légère amélioration au troisième trimestre de l'année, qui pourrait s'accentuer sur les derniers mois de 2012, selon les prévisions européennes.

La Commission prévoit en outre une inflation de 2,7% cette année en Belgique.

La Commission a ainsi fortement revu en baisse sa prévision de croissance pour la zone euro par rapport à ses précédentes estimations en novembre, où elle tablait encore sur une progression de 0,5% pour 2012. La dernière récession dans l'Union monétaire remonte à 2009 avec un repli alors très prononcé de l'activité de 4,3%.

Cette nette révision à la baisse des prévisions de croissance est liée aux retombées de la crise de la dette, qui touche durement certains pays de la zone euro, a fragilisé les marchés financiers et conduit à un ralentissement de l'économie réelle, pointe le rapport de la Commission.

Mais cette récession est toutefois "modérée", souligne l'exécutif européen dans son rapport, parlant de signes de stabilisation et d'indicateurs mettant en évidence de légères améliorations surtout dans la deuxième partie de l'année.

Dans le détail, huit pays de la zone euro vont être en récession en 2012, dont l'Italie et l'Espagne, durement frappées par la crise de la dette mais également, la Belgique (recul de 0,1% du PIB en 2012) et les Pays-Bas (recul de 0,9% du PIB sur l'année), pourtant considérés comme un des pays les plus solides de la zone euro et un des mieux notés.

La Commission s'attend à une récession plus prononcée que prévu en Grèce, avec une contraction de l'activité de 4,4%, contre un repli de 2,8% pronostiqué à l'automne dernier. 2012 devrait donc être la cinquième année consécutive de récession subie par le pays, qui vient de se voir promettre un nouveau plan de sauvetage géant de quelque 237 milliards d'euros. L'an dernier, le Produit intérieur brut grec a reculé de 6,8% selon la Commission.

Pour l'Italie, la récession serait de 1,3% alors que Rome ne s'attend encore officiellement qu'à un repli de 0,4% et que l'exécutif européen prévoyait encore à l'automne dernier une faible croissance de 0,1% pour 2012.

L'Italie est en fait entrée en récession au deuxième semestre de 2011 dans un contexte de chute de la confiance dans l'économie du pays et de craintes que le pays ne soit à son tour aspiré par la crise de la dette.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK