L'Europe n'est pas démunie face à l'embargo russe

Karel De Gucht, Commissaire européen au Commerce
Karel De Gucht, Commissaire européen au Commerce - © wikimédia- Voka Kamer van Koophandel Limburg

La Russie a riposté ce mercredi face aux sanctions occidentales prises dans le cadre du dossier ukrainien en interdisant l'importation de produits agroalimentaires européens et américains. Face à cette décision, l'Europe n'est pas démunie : un fonds de 400 millions d'euros existe pour faire face à ce type de décision.

Pour Karel De Gucht, commissaire européen au Commerce, il existe un mécanisme d'aide financière européen pour faire face à des problèmes politiques tels que l'embargo russe: " S'il y a des perturbations de marché, les prix qui chutent par exemple à cause de raisons politiques, ce qui est très clairement le cas ici, la Commission a le pouvoir exécutif de mettre en fonction ce mécanisme, ce qu'elle est en train de faire. Donc, on est en train de regarder quelles pourraient être les conséquences, pays par pays.

Pour la Belgique c'est surtout le problème des fruits et légumes qui se pose. Et déjà jeudi prochain il y aura un comité de gestion des marchés entre la Commission et les états membres pour voir de quelle façon on peut intervenir. Est-ce qu'on peut stabiliser les prix ; est-ce qu'on peut intervenir au niveau du revenu des agriculteurs; est-ce qu'on peut retirer des produits du marché,... Il y a toute une panoplie de mesures possibles. On aura beaucoup plus d'informations dès la semaine prochaine sur ce qui pourra exactement être fait avec ce fonds".

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK