L'Equateur suspend la construction d'un mur frontalier avec le Pérou

La ministre des Affaires étrangères équatorienne Maria Fernanda Espinosa.
La ministre des Affaires étrangères équatorienne Maria Fernanda Espinosa. - © CECILIA PUEBLA - BELGAIMAGE

La ministre équatorienne des Affaires étrangères a informé jeudi son homologue péruvien que l'Equateur suspendait la construction, contestée par Lima, d'un mur sur une partie de la frontière entre les deux pays.

Les deux ministres, Maria Fernanda Espinosa pour l'Equateur et Ricardo Luna pour le Pérou, se sont réunis à Lima pour désamorcer la crise. Le Pérou avait rappelé pour consultations le 10 juillet son ambassadeur à Quito, afin de protester contre la construction de ce mur frontalier qui, selon lui, viole une disposition de l'accord de paix signé par les deux pays en 1998. "La ministre équatorienne des Affaires étrangères a confirmé la suspension de la construction du mur sur la rive droite du canal de Zarumilla", a indiqué le ministère péruvien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le texte souligne la satisfaction du gouvernement péruvien à la suite de la décision équatorienne. Le Pérou et l'Equateur ont une frontière commune de 1500 kilomètres, en grande partie dans la forêt amazonienne. L'Equateur avait décidé unilatéralement de construire ce mur, long de 800 mètres, en disant vouloir ainsi freiner la contrebande dans une zone frontalière. L'accord de paix bilatéral signé en 1998 à Brasilia mettait fin à un demi-siècle de contentieux frontaliers ayant provoqué deux guerres, la dernière en 1995. Selon une disposition de l'accord, les deux parties s'engageaient à laisser libre de construction chacune des deux rives du canal de Zarumilla, qui marque la frontière à cet endroit. Mme Espinosa et M. Luna ont convenu jeudi que les vice-ministres des Affaires étrangères des deux pays se rencontreront le 24 juillet à Lima pour trouver une solution définitive à cette question. 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir