"L’épidémie s’accélère": oui, mais pas partout. Quels sont ces pays où le coronavirus reste en pleine expansion ?

"L’épidémie de coronavirus s’accélère". Un constat qui peut paraître bizarre en Belgique, où on ne cesse de répéter que les chiffres baissent et que l’épidémie est sous contrôle, et pourtant quasiment un jour sur deux, ce titre de dépêche est repris dans les médias du monde entier, sur base des rapports de l’OMS.

Avec raison si l’on observe les graphiques de "Our world in data", basés sur les chiffres officiels des offices de santé publique : on y voit très clairement que depuis le début de l’épidémie, le nombre total de nouveaux cas de coronavirus décelés ne cesse d’augmenter, avec seulement une période de stabilité entre mi-avril et début mai.

Mais cette augmentation globale cache des réalités très différentes : en Europe, par exemple, depuis la mi-avril, l’épidémie est clairement en recul. Mais cette baisse est plus que largement compensée par les très importantes évolutions du virus en Amérique et dans certains pays d’Asie. Et cela ne semble pas près de s’arrêter : voici les pays où le virus est toujours en pleine expansion.

1. Les Etats-Unis

Le pays a encore battu un record ce jeudi avec 65.000 cas détectés en 24 heures, de l’ordre de deux fois plus qu’aux pics du printemps, quand l’épicentre se trouvait à New York. Depuis, cet état a su endiguer l’épidémie, mais elle continue de croître dans d’autres parties du pays, comme le Texas, la Louisiane et l’Arizona.

Mercredi, le docteur Fauci avait estimé que certains Etats étaient allés "trop vite" dans le déconfinement, et qu’un nouveau confinement pourrait s’avérer nécessaire, dans un podcast du Wall Street Journal.

Le nombre de morts ne suit heureusement pas la même courbe mais reste très élevé, avec plus de 600 décès par jour en moyenne et un total de plus de 134.000 morts.

2. Le Brésil

Le nombre de cas semble enfin avoir cessé d’augmenter ces derniers jours au Brésil, qui pourrait enfin avoir atteint le pic.

C’est toutefois le pays d’Amérique latine le plus affecté par le virus et le deuxième au niveau mondial. Il a franchi vendredi la barre des 70.000 morts après avoir enregistré 1214 décès supplémentaires au cours des 24 heures précédentes. Les contaminations s’élèvent en tout à plus de 1,8 million de cas, et la moyenne des nouvelles contaminations reste au-dessus de 35.000 cas quotidiens.

3. L’Inde

En termes de nombre de contaminations par million d’habitants, c’est loin d’être un des pays les plus touchés. Mais en chiffres bruts, c’est impressionnant, avec plus de 800.000 cas, et surtout la courbe est clairement encore en pleine progression. Depuis deux jours, l’Inde est passée au-dessus des 25.000 cas quotidiens, et l’évolution de l’épidémie semble s’accélérer.

4. L’Afrique du Sud

Alors que le pays était encore sous la barre des 100.000 cas le 22 juin, le nombre de contaminations explose en Afrique du Sud : il a doublé en deux semaines. Le pays a passé la barre des 200.000 contaminations cette semaine, et celle des 250.000 ce samedi. L’épidémie continue à s’accélérer avec un record de 13.674 cas rapportés ce vendredi 10 juillet : c’est tout bonnement le record mondial en termes de contaminations par habitant (233).

En plein hiver austral, les autorités se préparent au pire et s’attendent à un pic de contaminations à la suite du relâchement progressif du confinement strict mis en place le 27 mars. Selon l’agence nationale des statistiques, ces chiffres devraient encore tripler d’ici 10 jours.

 

5. Le Mexique

Il y a quelques jours, les États-Unis Mexicains sont devenus le cinquième pays qui compte le plus de victimes du coronavirus dans le monde, dépassant ainsi l’Espagne et la France. Si le Mexique est le dixième pays le plus peuplé de la planète avec ses plus de 126 millions d’habitants (plus que la France et l’Espagne réunies), il est aussi le huitième pays avec le plus grand nombre de cas de Covid-19 officiellement déclarés sur la planète.

De plus, plusieurs études estiment que le nombre de victimes (plus de 30.000 morts) est sous-estimé. Et ce qui inquiète les experts c’est que l’épidémie est loin de s’essouffler. Depuis le déconfinement progressif annoncé le 1er juin, le nombre de cas a triplé dans le pays et les mesures sanitaires sont loin d’être respectées par toute la population.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK