L. Bettencourt: une affaire dont la France est friande

RTBF
RTBF - © RTBF

Au coeur de l'actualité en France, l'affaire Bettencourt et le monde politique. Une histoire tout d'abord privée qui devient très publique et très politique. Les médias sont sur la balle, tout le monde s'en mêle et le fisc enquête.

L'actuel ministre français du budget, François Baroin, vient de déclarer que le fisc allait examiner la totalité des actifs de Liliane Bettencourt en Suisse ou ailleurs,  avec toute la rigueur nécessaire. C'est le dernier épisode de cette saga qui regroupe tous les ingrédients pour passionner le public.

Tout d'abord, le cadre de l'affaire : elle se déroule dans des hôtels particuliers de Neuilly. Ensuite, les personnages : une milliardaire, la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt, un ministre et son épouse. Tout cela sur fond d'écoutes par le truchement d'un majordome. Au nom d'une dispute entre mère et fille pour la gestion de la fortune.
C'est donc une question d'héritage, très privée au début, mais qui se corse quand des enregistrements clandestins évoquent des liens avec le ministre du Travail, Eric Woerth, ex-ministre du Budget. Au temps où il gérait le budget de la République, son épouse gérait en partie la fortune de Liliane Bettencourt. Et c'est là que le bât blesse.
Il y aurait eu de la fraude fiscale dans l'air. Et l'administration fiscale alertée. Or, aucun contrôle n'a eu lieu. Pour certains, dont le parti socialiste français, c'est clair : Eric Woerth savait. Et de demander sa démission. Pas question pour le président français Nicolas Sarkozy. Il l'a dit à Toronto.
Mais le feuilleton lui n'est pas terminé, à suivre donc.

E.W. avec Michel Lagase et Marie Van Cutsem

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK