L'Autriche impose aux Italiens d'effectuer un test Covid pour entrer sur le territoire : bouchons et colère à la frontière

Les voitures se sont accumulées ce lundi à la frontière autrichienne
Les voitures se sont accumulées ce lundi à la frontière autrichienne - © Matthias Balk - Matthias Balk/dpa

Les restrictions imposées par l'Allemagne à la circulation avec le Tyrol autrichien, touché par le variant sud-africain, a conduit Vienne à contrôler davantage sa frontière avec l'Italie, provoquant lundi de gros bouchons et suscitant la colère des routiers côté italien.

Un test négatif au Covid-19 est exigé depuis dimanche des chauffeurs de poids lourds pour entrer en Allemagne depuis le Tyrol, en raison du nombre important de contaminations au variant sud-africain du virus enregistré dans cette province autrichienne, dont la partie méridionale confine avec l'Italie.

Craignant que les transporteurs en transit sur son territoire depuis l'Italie ne soient pas tous en possession des documents réclamés par Berlin et soient bloqués sur son territoire, l'Autriche a donc instauré à son tour dimanche des contrôles à sa frontière sud.


►►► À lire aussi : Coronavirus : l'Allemagne ferme ses frontières malgré les critiques de l'UE


Des mesures critiquées

Le président de l'association italienne des transporteurs routiers Conftrasporto-Confcommercio, Paolo Uggè, a demandé "que soit appliqué le principe de réciprocité et que l'Italie elle aussi fasse des tests sur les conducteurs en provenance de l'Allemagne et de l'Autriche". Le président de région du Trentin (nord) Maurizio Fugatti a dénoncé pour sa part "un blocage unilatéral qui risque d'avoir des répercussions importantes sur le plan économique et environnemental".

"Afin d'éviter les embouteillages à la frontière", la société autoroutière italienne "Autoroute du Brenner" a annoncé dans un communiqué qu'elle "filtrera les usagers de l'autoroute à Vérone Nord pour vérifier qu'ils ont les documents nécessaires pour entrer en Autriche".

En outre, "un centre de tests rapides a été mis en place à l'aire d'autoroute de Sadobre à Vipiteno", une ville proche du tunnel du Brenner, "afin de désengorger le bouchon qui existe déjà" en direction de l'Autriche.

Selon les autorités du Tyrol, entre 4.000 et 5.000 camions transitent chaque jour sur l'autoroute A12, l'un des plus importants axes de transports entre le sur et le nord de l'Europe.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK