L'Autorité palestinienne de retour à Gaza, un symbole fort

L'Autorité palestinienne de retour à Gaza, un symbole fort
L'Autorité palestinienne de retour à Gaza, un symbole fort - © MOHAMMED ABED - BELGAIMAGE

Le gouvernement d'union palestinien a siégé ce vendredi pour la première fois dans la Bande de Gaza. C'est la concrétisation de l'accord de réconciliation entre Fatah et Hamas. Les deux partis gouvernaient séparément Cisjordanie et Bande de Gaza, mais il fallait donner un signal aux donateurs qui financeront la reconstruction de la Bande de Gaza.

Certaines villes, certains quartiers de la Bande de Gaza ne sont plus que champs de ruines, après les bombardements israéliens de cet été. Venant de Cisjordanie, le Premier ministre Rami Hamdallah s'est d'abord rendu à Beït Hanoun, une de ces villes sévèrement détruites. Une spectacle "épouvantable et douloureux", a-t-il dit.

Ce retour du gouvernement de l'Autorité palestinienne à Gaza est un symbole fort. Depuis 2007, le Hamas gouvernait seul la bande côtière. L'accord de réconciliation a permis la mise en place d'un gouvernement de personnalités apolitiques mais approuvées par les deux partis.

Ce gouvernement évalue le coût de la reconstruction de Gaza à 4 milliards de dollars. Les donateurs se réunissent dimanche au Caire. Ils hésitent à s'engager à fonds perdus dans la reconstruction d'un territoire qui a subi trois guerres en six ans. Et les Occidentaux refusaient de traiter avec le Hamas, catalogués "Organisation terroriste". Le gouvernement d'entente doit encore prouver qu'il administre effectivement l'ensemble du Territoire palestinien.

 

D. Fontaine

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK