L'auteur présumé de la fusillade de Charleston a été arrêté

Sur sa page Facebook, on voit une photo du suspect où il porte une veste avec les drapeaux de l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid et de la Rhodésie avant que celle-ci ne devienne le Zimbabwe, quand ces deux pays étaient dirigés par la minorité blanche, dans le cadre de régimes ouvertement racistes.
3 images
Sur sa page Facebook, on voit une photo du suspect où il porte une veste avec les drapeaux de l'Afrique du Sud du temps de l'apartheid et de la Rhodésie avant que celle-ci ne devienne le Zimbabwe, quand ces deux pays étaient dirigés par la minorité blanche, dans le cadre de régimes ouvertement racistes. - © Facebook

Le meurtrier présumé de neuf personnes, abattues mercredi dans une église de la communauté noire de Charleston aux Etats-Unis, a été arrêté. 

Les autorités ont officiellement confirmé son arrestation. Le suspect a été arrêté jeudi dans la ville de Shelby, en Caroline du Nord, ont annoncé l'Attorney General (ministre de la Justice) Loretta Lynch et d'autres responsables américains. Selon le chef de la police de Charleston, Gregory Mullen, le suspect a été arrêté à un feu rouge sans opposer de résistance.

La police recherchait un homme blanc d'une vingtaine d'années, qui mesure près d'1,80 mètre et avait quitté le lieu du carnage à bord d'une berline noire. Le suspect a été identifié comme Dylann Roof, 21 ans. Pour le retrouver, la police a fait appel à des renforts de la police fédérale (FBI) et de la capitale Washington. La photo publiée par la police de Charleston montre un homme blanc, de corpulence moyenne. C'est surtout la coupe au bol de ses cheveux, blonds ou châtain clairs, qui frappe.

Un calibre 45 comme cadeau d'anniversaire et neuf victimes

Le département américain de la Justice a ouvert une enquête fédérale pour "crime de haine". Cette enquête, qui implique la division "Droits civiques" du ministère, le FBI et le bureau local du ministère fédéral de la Justice, sera menée "parallèlement et en coordination avec celle de l'Etat de Caroline du Sud".

L'oncle de Dylann Roof, Carson Cowles, a précisé à Reuters qu'une perquisition avait eu lieu au domicile de la mère du jeune homme.
Il a ajouté que son neveu, qu'il a présenté comme quelqu'un de calme et de réservé, avait reçu en cadeau d'anniversaire en avril dernier un pistolet de calibre 45.

Trois hommes et six femmes ont été tués, tous étaient des Noirs

Le tireur a fait neuf victimes, trois hommes et six femmes, mercredi dans une église de la communauté noire de Charleston en Caroline du sud (sud-est des Etats-Unis).

Parmi elles figurait le pasteur de la paroisse, Clementa Pinckney, qui est aussi un sénateur de l'Etat de Caroline du Sud, a rapporté un autre sénateur de l'Etat, Marlon Kimpson, aux médias locaux.

L'auteur s'est mêlé aux paroissiens pendant une heure avant de tirer, et est resté en fuite de nombreuses heures. Le suspect, un homme blanc "très dangereux", est "resté pendant près d'une heure avec le groupe" qui étudiait la bible dans l'église avant de tirer, a en effet précisé le chef de la police de Charleston, Gregory Mullen, lors d'une conférence de presse.

La fusillade s'est produite vers 21H00 locales, dans l'une des plus vieilles églises noires de la ville, l'Emanuel African Methodist Episcopal Church. 

C'est un nouveau coup dur pour la communauté noire aux Etats-Unis. Même s'il s'agit à Charleston d'un incident de nature très différente, elle avait déjà été très éprouvée depuis l'été dernier par plusieurs homicides commis par des officiers de police blancs sur des hommes noirs non armés.

Ces actes, qui restent souvent impunis, ont ravivé les tensions raciales dans le pays et renforcé la communauté dans l'idée que la vie des Noirs ne compte pas autant que celle des Blancs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK