L'arrestation d'une Russe aux USA vise à "minimiser l'effet positif" du sommet, dit Moscou

L'arrestation d'une Russe aux USA vise à "minimiser l'effet positif" du sommet, dit Moscou
5 images
L'arrestation d'une Russe aux USA vise à "minimiser l'effet positif" du sommet, dit Moscou - © Tous droits réservés

L'arrestation aux Etats-Unis de Maria Boutina, une Russe accusée d'avoir tenté d'influencer en secret des organisations politiques américaines au profit de la Russie, vise à "minimiser l'effet positif" du sommet entre Donald Trump et Vladimir Poutine, a affirmé ce mercredi la diplomatie russe.

"Cela s'est produit avec l'objectif clair de minimiser l'effet positif" du sommet entre les deux dirigeants qui s'est tenu lundi à Helsinki, a affirmé lors d'une conférence de presse la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

"Cela donne l'impression que quelqu'un, avec sa montre et sa calculatrice, a calculé non seulement la date, mais aussi l'horaire, pour que cette histoire gonfle au maximum", a-t-elle ajouté, estimant qu'"il semble que le FBI obéit ouvertement à un ordre politique".

Influence politique

Âgée de 29 ans, Maria Boutina a été arrêtée dimanche aux États-Unis pour avoir agi "en tant qu'agente d'un responsable d'un gouvernement étranger". Elle a comparu ce lundi devant un tribunal de Washington.

L'annonce de son arrestation est intervenue quelques heures après le sommet entre Vladimir Poutine et Donald Trump, pendant lequel Donald Trump a semblé exonérer son homologue russe des accusations de la justice américaine sur l'ingérence de Moscou dans la présidentielle de 2016.

Selon l'acte d'accusation, Maria Boutina est accusée d'avoir "infiltré des organisations" politiques "en vue de promouvoir les intérêts de la Fédération de Russie", selon l'acte d'accusation qui fait référence à une "organisation militant pour le droit au port d'arme".

Une affaire qui doit être tirée au clair

La jeune femme n'aurait pas révélé officiellement, comme le requiert la loi, qu'elle travaillait pour le gouvernement russe.

La Russie a accueilli la nouvelle de cette arrestation avec "inquiétude", a déclaré Maria Zakharova en ajoutant que "ces reproches envers notre compatriote sont tirés par les cheveux, ils sont étranges".

La Russie "prend toutes les mesures possibles pour protéger les droits de cette citoyenne russe", a ajouté la porte-parole, indiquant que "l'ambassade de Russie à Washington insiste pour une rencontre consulaire avec Maria Boutina".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK