Conflit en Syrie: dix morts dans une attaque turque contre une ville tenue par les Kurdes

Dix morts dans une attaque turque contre une ville tenue par les Kurdes en Syrie
Dix morts dans une attaque turque contre une ville tenue par les Kurdes en Syrie - © Xinhua - BELGAIMAGE

Des bombardements turcs dans la région d'Afrine dans le nord-est de la Syrie ont tué dix personnes samedi, pour la plupart des civils, a affirmé un porte-parole de la milice kurde qui contrôle la région.

"Sept civils ont été tués, dont un enfant, ainsi que deux femmes combattantes et un combattant", a déclaré Birusk Hasakeh, porte-parole des Unités de protection du peuple (YPG) à Afrine.

Baptisée "Rameau d'olivier", l'opération, qui vise les Unités de protection du peuple (YPG), a débuté à 15h00 (heure belge). L'armée turque a précisé que l'opération serait menée "en respectant l'intégrité territoriale de la Syrie" et était fondée sur les droits de la Turquie en vertu du droit international.

"Nous repousserons cette agression, comme nous en avons repoussé d'autres contre nos villages et nos villes", a déclaré à son tour la milice kurde.

Les forces terrestres turques entreprendront dimanche les "opérations nécessaires" en fonction de l'évolution de la situation sur le terrain, a ajouté le chef du gouvernement.

La Syrie informée selon la Turquie

La Turquie a déclaré qu'elle tenait le président syrien Bachar al-Assad informé de son offensive. Mais, "la Syrie nie complètement les allégations du régime turc selon lesquelles il l'a informée de cette opération militaire", a déclaré une source au sein du ministère des Affaires étrangères syrien à l'agence de presse officielle Sana.

Damas "condamne fermement cette agression "brutale" contre Afrin qui est une part intrinsèque de la terre syrienne", a dit un responsable du ministère syrien des Affaires étrangères. 

La Russie "préoccupée"

"Moscou est préoccupée par ces informations", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. "Nous appelons les parties opposées à faire preuve de retenue", a-t-il souligné en précisant "suivre attentivement le développement de la situation".

"La Russie reste fidèle à sa position concernant la recherche des issues (au conflit) en Syrie, qui se base sur le maintien de l'intégrité territoriale et le respect de la souveraineté de ce pays", rappelle le communiqué. "Nous appelons les parties opposées à faire preuve de retenue".

Les militaires russes ont été retirés de la zone d'Afrine.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK