L'armée israélienne indique avoir tué 15 membres de groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza

L'armée israélienne a indiqué mardi avoir tué 15 membres de groupes armés palestiniens dans la bande de Gaza, enclave sur laquelle elle a mené 130 frappes en riposte à des tirs de roquettes.

"Nous avons frappé 130 cibles militaires qui appartiennent principalement au Hamas", a indiqué à des journalistes le porte-parole de l'armée, Jonathan Conricus. "Selon nos estimations actuelles, nous avons tué 15 membres du Hamas et du Jihad islamique".

Israël a affirmé que des roquettes continuaient d'être tirées depuis la bande de Gaza à l'aube mardi.

Avant minuit, l'armée avait annoncé que plus de 150 roquettes avaient été tirées, dont des douzaines ont été interceptées par les systèmes de défense israéliens.


►►► A lire aussi : La question des expulsions de familles palestiniennes fait monter la tension d’un cran


Au moins 20 personnes, dont neuf enfants et un haut commandant du Hamas, sont mortes lundi soir dans des frappes attribuées à l'armée israélienne, menées dans la bande de Gaza en riposte à des dizaines de roquettes tirées depuis l'enclave palestinienne. De nouveaux affrontements ont fait plus de 500 blessés sur l'esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l'islam nommé Mont du Temple par les Juifs, à Jérusalem-Est.

Ces violences ont coïncidé avec la "Journée de Jérusalem", qui marque selon le calendrier hébraïque la prise de la partie orientale, peuplée de Palestiniens, de la Ville sainte par l'armée israélienne en 1967. Elles interviennent après des semaines de tensions à Jérusalem

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK