L'Arctic Sea autorisé à accoster à Malte mais après inspection

RTBF
RTBF - © RTBF

L'Arctic Sea, arraisonné par la marine russe après avoir disparu dans l'océan Atlantique plusieurs semaines, était mardi proche de Malte, où il ne sera autorisé à accoster qu'après inspection des autorités.

C'est ce qu'a indiqué mardi un porte-parole de l'autorité maritime maltaise.

Le navire est escorté par une patrouille de l'armée maltaise depuis qu'il est arrivé à 20 miles (environ 35 km) au large de l'île méditerranéenne.

Le porte-parole a précisé que le navire ne serait autorisé à accoster qu'après que les autorités se soient assurées qu'il ne présentait aucun danger. L'arrivée du bateau est prévue dans la nuit.

Le bâtiment devrait faire escale pour des réparations, principalement sur son système de communications.

Il bat pavillon maltais mais son équipage est russe.

La destination du vraquier, actuellement sous le contrôle de l'armée russe, demeurait mystérieuse depuis la mi-septembre, après que Moscou eut renoncé à le faire accoster aux Canaries (Espagne).

Les autorités portuaires de Las Palmas ne l'avaient pas laissé pénétrer dans le port en raison de la présence à bord de onze militaires russes, selon la société Solchart Management, armateur de l'Arctic Sea.

Quinze marins se trouvaient à bord du bateau lorsqu'il a été détourné cet été au large de la Suède, provoquant un feuilleton d'ampleur internationale, avant d'être libéré par la marine russe au large du Cap-Vert.

Les autorités russes n'ont toujours pas donné d'explications sur les raisons du détournement, mais elles ont démenti que le bateau transportait autre chose que sa cargaison officielle, du bois, alors que plusieurs médias ont laissé entendre qu'il contenait des missiles antiaériens ultrasophistiqués S-300 destinés à l'Iran.

 

(Afp)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK