L'appel d'Erdogan ignoré, les occupants du parc Gezi n'abandonnent pas

Des manifestants anti-gouvernement scandent des slogans sur la place Taksim à Istanbul, le 14 juin 2013
Des manifestants anti-gouvernement scandent des slogans sur la place Taksim à Istanbul, le 14 juin 2013 - © Ozan Kose

Les occupants du parc Gezi d'Istanbul, d'où est parti un mouvement de contestation populaire sans précédent en Turquie depuis 2002, ont annoncé samedi la poursuite de leur mouvement entamé il y a deux semaines.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan avait pourtant fait part ce vendredi de son souhait de voir l'occupation du parc Gezi d'Istanbul s'achever dès le vendredi soir, suite à sa promesse faite aux manifestants de suspendre le projet d'aménagement du parc.

"Jeunes gens, vous êtes restés assez longtemps (dans le parc) et vous avez fait passer votre message. Si votre message concerne le parc Gezi, c'est bon, il a été reçu", avait lancé le chef du gouvernement aux occupants du parc. "Il n'y a pas de travaux en cours, pourquoi donc est-ce que vous restez ?", leur avait-il adressé.

Il n'a visiblement pas été entendu par les contestataires.

Ju. Vl. avec agences