L'ambassadeur des Etats-Unis Ronald Gidwitz, un proche du président Trump, à Bruxelles

L'ambassadeur des Etats-Unis Ronald Gidwitz, un proche du président Trump à Bruxelles
2 images
L'ambassadeur des Etats-Unis Ronald Gidwitz, un proche du président Trump à Bruxelles - © HAND OUT - BELGAIMAGE

Ronald Gidwitz a soutenu la campagne de Donald Trump. C'est un républicain convaincu. Originaire de Chicago, cet homme d'affaire âgé de 73 ans a été désigné le 18 mai par le président Donald Trump. Cette désignation a ensuite été confirmée par le Sénat américain. C'est le 4 juillet, date symbolique de la fête nationale américaine, qu'il a donné ses lettres de créance au roi Philippe, prenant officiellement ses fonctions en tant qu’ambassadeur plénipotentiaire des Etats-Unis auprès du Royaume de Belgique.

C'est son premier poste de diplomate et son premier poste à l'étranger. Il ne voit pas de grande distinction entre ses activités de businessman et son poste d'ambassadeur. "C’est le même type de compétences. Elles sont exercées de manière différente. Il faut traiter avec d’autres types d’interlocuteurs. J’ai travaillé à la fois dans le secteur public et dans le secteur privé durant toute ma carrière. Il n’y a donc pas de grande différence", dit-il.

Ses priorités en tant qu'Ambassadeur en Belgique

Il y a trois ambassades américaines en Belgique : l’ambassade auprès de l'Union européenne, l'ambassade auprès de l'OTAN et l'ambassade auprès du Royaume de Belgique. C'est le poste qu'occupe Ronald Gidwitz.

Pour lui, cette fonction est pleine de défis. "Premièrement, l’objectif est de garder à la fois les Américains et les Européens en sécurité. Cela implique de s’assurer que la Belgique respecte ses engagements dans le cadre de l’OTAN. Par ailleurs, il s’agit également de travailler avec le gouvernement belge et le peuple belge face à l’influence d’autres pays, comme la Russie ou la Chine. Nous devons aussi surveiller les ‘returnees’, ces combattants partis à l’étranger, afin d’éviter de nouveaux attentats terroristes", estime-t-il.

A propos de l'OTAN, les Etats-Unis et le président Trump insistent pour que la Belgique atteigne 2% de son Produit Intérieur Brut (PIB) en matière de dépense militaire. La Belgique a consacré 0,9% de son PIB à des dépenses de défense durant l'année 2017, selon les statistiques publiées par l’Alliance atlantique. Le Premier ministre Charles Michel s'est engagé pour atteindre l’objectif des 2%, mais sans fixer d'échéance précise.

L'autre préoccupation des Etats-Unis concerne les combattants belges partis en Syrie, ainsi que la menace terroriste. Enfin, la coopération en matière commerciale entre la Belgique et les USA constitue une priorité pour l’ambassadeur américain.

Pour Ronald Gidwitz, Bruxelles grâce à sa position au cœur de l'Europe possède de nombreux atouts. "Bruxelles est la capitale de l’Europe. Pour moi, c’est à la fois un véritable plaisir et une opportunité de travailler avec des gens de tous horizons afin de renforcer à la fois les intérêts des Etats-Unis et de la Belgique", affirme-t-il.

Donald Trump et Bruxelles

Donald Trump n’a pas toujours eu des mots très tendre envers Bruxelles et la Belgique. Au lendemain des attentats du 22 mars 2016 qui ont frappé Bruxelles, en pleine campagne électorale aux Etats-Unis, Donald Trump a parlé sur la Fox News de la menace terroriste et de l'islamisme en Belgique. Le candidat Trump pointait la capitale belge affirmant que "quelque chose de mauvais est en train de se passer à Bruxelles... J’ai été à Bruxelles il y a une vingtaine d’années, tout était tellement beau. Maintenant, c’est comme vivre dans un trou à rats".

Ce n'est pas toujours simple de défendre les propos de Donald Trump qui tweete comme il respire. Mais, de façon très diplomatique, Ronald Gidwitz y arrive. "Donald Trump est venu deux fois à Bruxelles en un peu plus d'un an. Il adore cette ville. Vous savez, je m'intéresse plus à ce qu'il fait qu'à ce qu'il dit. Je pense qu'il reviendra encore ici d'ici un an", souligne-t-il.

Une relation étroite avec le président Trump

Ronald Gidwitz a toujours soutenu la Parti républicain. Il s'est intéressé au candidat Donald Trump durant sa campagne en 2016. Aujourd'hui, il a des mots très élogieux pour son président.

"Regardez tout ce qui a été fait. Le président Trump réalise toutes les promesses faites durant sa campagne. Les électeurs américains ont voté pour lui. Donald Trump tient ses engagements. De toute ma vie, il est le seul président à appliquer son programme et à rendre ses promesses réelles. Donald Trump n’arrête jamais d’agir. C’est un homme qui ne dort pas beaucoup. Il travaille tout le temps. Il travaille pour l’Amérique et pour le monde libre. Il est très intelligent. Il est très généreux. En fait, il est très patient... dans certaines circonstances".

En bon représentant des Etats-Unis en Belgique, Ronald Gidwitz défend bec et ongle son pays et son président.

L'ambassadeur américain a également visité la SABCA (Jt 19h30)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK