L'allemand BASF en difficulté

RTBF
RTBF - © RTBF

La crise financière n'en finit pas d'avoir des répercussions sur la vie économique. Hier le numéro un mondial de la chimie, l'Allemand BASF, a annoncé un plan de réduction de sa production. Son plan prévoit notamment l'arrêt temporaire de 80 usines ce qui va toucher 20.000 salariés

BASF est présent dans le port d'Anvers.

Après l'industrie automobile, la chimie Le géant allemand BASF doit faire face à une baisse massive de la demande et réagit avec un plan mondial de réduction de sa production. 80 usines vont temporairement arrêter de travailler, ce qui représente 1/5, ¼ des capacités. Ces mesures ne doivent pas conduire à des licenciements. Les 20.000 salariés sur les 95.000 que compte le groupe chimique dans le monde, verront leur compte d'heures supplémentaires, par exemple, réduit. Si la crise dure, le recourt au chômage technique est envisagé. La crise de BASF est inquiétante car le géant allemand a une palette de produits plus diversifiés que d'autres, ce qui lui permet, normalement, de faire face aux difficultés de certains secteurs. Mais ce mécanisme est grippé, la crise frappant tous azimuts, comme celle de la crise automobile, bien sûr, à laquelle BASF livre de la peinture ou des pots catalytiques. Mais les difficultés du bâtiment ou du textile se font également ressentir. Quant aux activités pétrolières de BASF, leurs recettes pâtissent des cours du brut, en chute libre. Après les années de bénéfices record, BASF a revu ses prévisions à la baisse. A la Bourse de Francfort, le titre a chuté de 14%.  (Avec Pascal Thibault à Berlin)

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK