L'AIE demande au G20 de supprimer les subventions des énergies fossiles

Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie Fatih Birol a appelé dimanche les pays du G20 à s'engager pour une fin des subventions aux énergies fossiles.
Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie Fatih Birol a appelé dimanche les pays du G20 à s'engager pour une fin des subventions aux énergies fossiles. - © ROSLAN RAHMAN - AFP

Le directeur de l'Agence internationale de l'énergie Fatih Birol a appelé dimanche les pays du G20 à s'engager pour une fin des subventions aux énergies fossiles, un sujet encore loin de faire consensus, à quelques semaines de la COP21 de Paris.

"Je prévois que le communiqué final du G20 mentionnera la fin progressive des subventions aux énergies fossiles", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à Antalya, station balnéaire turque où se réunissent dimanche et lundi les chefs d'Etat et de gouvernement des 20 premières puissances économiques mondiales.

Chaque mot compte

M. Birol a "bon espoir" de voir figurer le sujet dans le communiqué final, texte traditionnellement publié à la fin des sommets et dont chaque mot fait l'objet en amont d'une dure négociation. Lors du dernier sommet des ministres des Finances du G20, en septembre à Ankara, les premières versions du communiqué mentionnaient la question des subventions à l'énergie fossile, mais le paragraphe concerné avait complètement disparu au moment de publier le texte final, faute de consensus.

Les Etats du G20 soutiennent la production d'énergies fossiles à hauteur de 452 milliards de dollars par an, malgré leur impact sur le changement climatique, selon une étude publiée par des ONG le 12 novembre, à trois semaines de la conférence de l'ONU sur le climat (COP21), qui doit se tenir à Paris.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK