Kim Jong-Un veut produire en masse ogives et missiles

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a promis lundi de produire en masse des têtes nucléaires et des missiles balistiques, dans un message du Nouvel An qui témoigne de sa détermination à réaliser ses ambitions militaires envers et contre tout.

Pyongyang a considérablement intensifié ses efforts au cours de l'année écoulée pour dérouler ses programmes nucléaire et balistique interdits malgré de multiples sanctions de l'ONU et la rhétorique de plus en plus belliqueuse émanant de Washington.

Kim Jong-Un, qui a assuré avoir en permanence sur son bureau le bouton de l'arme atomique, a présidé en septembre au sixième test nucléaire nord-coréen, le plus puissant à ce jour.

Proche d'une guerre nucléaire

Pour certains experts, cette surenchère dans l'injure et l'outrance pourrait avoir eu l'effet inverse de celui escompté, en encourageant Pyongyang dans sa fuite en avant. D'autant que le Nord justifie ses ambitions nucléaires par la menace américaine.

La Corée du Nord "peut affronter n'importe quelle menace nucléaire des Etats-Unis, elle dispose d'une (force de) dissuasion forte qui est capable d'empêcher les Etats-Unis de jouer avec le feu", a lancé M. Kim.

"Nous n'avons, à mon avis, jamais été aussi proches d'une guerre nucléaire avec la Corée du Nord et dans la région", a dit celui qui fut le chef d'état-major du républicain George W. Bush et du démocrate Barack Obama. "Je ne vois pas comment on pourrait résoudre tout ceci par la voie diplomatique".

Geste envers Séoul

Pyongyang justifie ses programmes militaires par la nécessité de se protéger de Washington. Il considère les opérations militaires américaines dans la région, à l'instar des manoeuvres conjointes entre Washington et Séoul, comme la répétition d'une invasion de son territoire.

Si le Nord inquiète la communauté internationale en testant des ICBM à la portée toujours plus longue, les analystes préviennent qu'une intervention militaire américaine pourrait dégénérer en guerre catastrophique, mettant la vie de millions de personnes en jeu.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK