Kim Jong Un et Donald Trump sont arrivés à Singapour pour leur sommet historique

Kim Jong Un et Donald trump sont à Singapour pour ce qui s'annonce comme un sommet historique entra la Corée du Nord et les États-Unis. 

Le dirigeant nord-coréen, dont les déplacements en dehors de son pays hyper-fermé sont rarissimes, était arrivé ce dimanche dans la journée après avoir joué dans les airs au chat et à la souris avec les médias du monde entier qui traquaient son vol - pas moins de trois avions ont relié dimanche Pyongyang à la cité-Etat du sud-est asiatique.

Souriant, voire décontracté, dans de rares images retransmises en direct, il a ensuite rencontré le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong qui a salué la "décision courageuse et admirable" d'organiser ce sommet.

Rencontre au sommet mardi matin

De son côté, le président américain Donald Trump est arrivé dimanche soir à Singapour pour rencontrer Kim Jong Un lors d'un face-à-face historique. L'arsenal nucléaire nord-coréen, qui a valu à Pyongyang une impressionnante série de sanctions de l'ONU au fil des ans, sera au cœur de toutes les discussions.

Premier président américain en exercice à négocier en direct avec un héritier de la dynastie des Kim, Donald Trump a atterri à Singapour à bord d'Air Force One peu avant 20h30, heure locale.

Donald Trump, 71 ans, et Kim Jong Un, de plus de 30 ans son cadet, se retrouveront mardi matin dans un hôtel de luxe de Singapour.

Dénucléarisation totale de la péninsule nord-coréenne

Mais le comportement de Donald Trump au G7 au Canada, où il a torpillé l'accord final d'un tweet rageur, renforce les interrogations sur sa stratégie diplomatique et sa capacité à mener de négociations internationales de haut-vol.

Au-delà de la photo des deux hommes, inimaginable il y a quelques mois encore lorsqu'ils étaient engagés dans une inquiétante surenchère verbale, un énorme point d'interrogation pèse sur l'issue de ce tête-à-tête que le monde entier observera mardi à la loupe.

Washington réclame une dénucléarisation "complète, vérifiable et irréversible" de la Corée du Nord. Pyongyang s'est déclaré favorable, mais cette formule très vague laisse la place à d'innombrables interprétations.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK