Kenya: visite en images du plus grand camp de réfugiés somaliens au monde

Rencontrant les résidents du plus grand camp de réfugiés somaliens au monde, situé au nord-est du Kenya, le plus haut responsable des Nations Unies pour la Somalie a exprimé cette semaine sa solidarité avec leur situation et a souligné les progrès graduels réalisés dans leur pays d'origine.

"Chaque réfugié doit prendre des décisions sur le retour volontaire. Chacun a ses propres sources d'information, y compris la famille, les amis et les médias. Mais parfois, les nouvelles soulignent le négatif, y compris des histoires sur la violence et la sécheresse. À mon avis, les choses s'améliorent graduellement en Somalie ", a déclaré le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Somalie, Michael Keating, à la fin de sa visite à Dadaab. 

"Il y a maintenant un état plus fort, une structure fédérale, il y a de gros efforts pour essayer d'améliorer la sécurité " a-t-il ajouté.

Le complexe de réfugiés de Dadaab compte actuellement 226.472 réfugiés et demandeurs d'asile enregistrés. Quelque 96% des résidents des quatre camps qui composent le complexe sont somaliens.

Le premier camp a été établi en 1991, lorsque les réfugiés fuyant la guerre civile en Somalie ont commencé à traverser la frontière vers le Kenya voisin. Un deuxième grand afflux s'est produit en 2011, lorsque quelque 130.000 réfugiés sont arrivés, fuyant la sécheresse et la famine dans le sud de la Somalie.

"Je suis frappé que plus de 80% des personnes qui sont retournées en Somalie appartiennent à ce deuxième groupe. Ils ont décidé, la plupart d'entre eux, qu'ils peuvent revenir", a déclaré M. Keating. "Mais parmi ceux qui sont ici depuis 27 ans, certains sont des réfugiés de la deuxième et même de la troisième génération. Leurs liens avec la famille élargie et les communautés sont beaucoup plus faibles, et c'est donc une décision beaucoup plus difficile pour eux de quitter la sécurité relative d'un camp de réfugiés".

Les opérations du complexe sont coordonnées par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la population réfugiée de Dadaab est passée de 463.427 personnes en 2011, principalement à la suite de retours spontanés et facilités, ainsi que de rapatriements volontaires.

Au cours de sa visite, le Représentant spécial a rencontré des personnes travaillant pour aider les réfugiés, y compris du personnel du HCR et de divers partenaires tels que le Conseil norvégien pour les réfugiés et le Comité international de la Croix-Rouge.

"Le travail qu'ils accomplissent est d'autant plus impressionnant étant donné l'énorme pression sur les budgets et les réductions des niveaux de soutien", a-t-il déclaré.

Le responsable de l'ONU a également rencontré une série de résidents du camp, y compris des résidents de longue durée, des anciens et des jeunes, et certains sont sur le point de retourner en Somalie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK