Kenya: trois enseignants tués, un enlevé, dans une attaque des shebab

Kenya: trois enseignants tués, un enlevé, dans une attaque des shebab
Kenya: trois enseignants tués, un enlevé, dans une attaque des shebab - © NICOLAS DELAUNAY - AFP

Trois enseignants ont été tués et un enlevé lundi dans l'est du Kenya par de présumés militants islamistes shebab, qui ont en outre partiellement détruit un pylône de télécommunication et mis le feu à un poste de police, a-t-on appris de sources policières.

Vers 02h00 lundi (23h00 GMT dimanche), "de présumés miliciens shebab armés ont attaqué l'école primaire de Kamuthe, le poste de police de Kamuthe, un pylône de télécommunication et tué trois enseignants", a indiqué la police kényane dans un communiqué.

Kamuthe est situé à 40 km au sud de la ville de Garissa, dans le sud-est du Kenya.

"Trois enseignants qui ne sont pas de la région ont été tués et un enseignant du coin a été enlevé. Ils ont épargné une infirmière de la région, en raison de son sexe", précise un rapport de police que s'est procuré l'AFP.

"Ils ont aussi mis le feu" au poste de police de Kamuthe, a également indiqué à l'AFP un haut responsable de la police, sous couvert d'anonymat.

Depuis le début de l'année, les shebab ont intensifié leurs attaques dans l'est du Kenya, à proximité de la frontière avec la Somalie, et la police kényane est en état d'alerte maximale.

Affiliés à Al-Qaïda, les shebab ont juré la perte du gouvernement somalien, soutenu par la communauté internationale et les 20.000 hommes de la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom).

Chassés de Mogadiscio en 2011, ils ont perdu l'essentiel de leurs bastions mais contrôlent toujours de vastes zones rurales d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides.

 

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK