Justin Trudeau: "C'est un grand plaisir d'accueillir Charles Michel"

Avant cet entretien, Charles Michel et Justin Trudeau avaient pris le temps de partager une poutine en compagnie d'Amélie Derbaudrenghien, compagne du Premier ministre belge, et la Première dame canadienne, Sophie Grégoire.
Avant cet entretien, Charles Michel et Justin Trudeau avaient pris le temps de partager une poutine en compagnie d'Amélie Derbaudrenghien, compagne du Premier ministre belge, et la Première dame canadienne, Sophie Grégoire. - © POOL DIDIER LEBRUN - BELGA

"C'est un grand plaisir d'accueillir le Premier ministre Michel ici, à Ottawa", a d'emblée déclaré vendredi après-midi Justin Trudeau à l'arrivée des deux Premiers dans son bureau, situé dans le bâtiment du Parlement canadien.

"Nous nous entendons très bien depuis un bon bout de temps", a souligné le Premier ministre canadien. "On est d'une même génération, d'une même perspective, du même niveau d'engagement envers l'Europe et envers le monde."

"C'est toujours agréable d'avoir des amis autour de la table lorsqu'on doit parler de grands enjeux internationaux. Et Charles en fait certainement partie", a ajouté M. Trudeau.

Charles Michel a évoqué les valeurs communes qu'il partage avec son homologue, ainsi que leurs ambitions communes pour "la sécurité, la liberté et les valeurs fondamentales" et leur volonté d'être "tournés vers l'avenir". Il a également rappelé que les deux hommes avaient eu l'occasion de "travailler beaucoup ensemble pour essayer de concrétiser cet accord de libre-échange" entre l'Union européenne et le Canada.

"Nous sommes déterminés à travailler ensemble pour créer encore plus d'opportunités pour nos entreprises, à faire croître nos économies et à aider la classe moyenne à prospérer et à réussir", a ajouté Justin Trudeau. Selon lui, le CETA est un accord "ambitieux et progressiste", qui "réduira les barrières", et permettra aux entreprises canadiennes d'avoir accès à "l'un des plus importants marché du monde".

Valeurs et intérêts communs

Le CETA n'est en outre "qu'un exemple de ce que le Canada et la Belgique peuvent accomplir lorsqu'ils travaillent ensemble. Nous partageons plus que des intérêts économiques, nous partageons des valeurs communes", a-t-il poursuivi. Justin Trudeau a par ailleurs évoqué des négociations parfois "difficiles" au sujet de ce traité, mais toujours "respectueuses". Charles Michel a à son tour souligné la relation d'amitié "très forte" entre les deux pays, et les liens solides entre le Canada et l'Union européenne, qui sont un "socle pour les questions internationales".

La rencontre a débuté peu avant 13h30 (19h30 HB) et devrait durer environ 45 minutes.

Avant cet entretien, Charles Michel et Justin Trudeau avaient pris le temps de partager une poutine en compagnie d'Amélie Derbaudrenghien, compagne du Premier ministre belge, et la Première dame canadienne, Sophie Grégoire.

Les deux Premiers s'étaient déjà rencontrés à Bruxelles, à l'occasion de la réunion spéciale des pays de l'OTAN, le 25 mai dernier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir