Journée d'élections sans suspense en Corée du Nord

Le leader coréen Kim Jong-Un  inspectant  une unité antiaérienne de l’armée nord-coréenne.
Le leader coréen Kim Jong-Un inspectant une unité antiaérienne de l’armée nord-coréenne. - © KNS - BELGAIMAGE

Des élections bien particulières se déroule en Corée du nord. Les électeurs doivent faire leur choix entre un candidat et lui-même. Un scrutin qui paraît inutile mais qui donne des renseignements précieux. A la Corée comme aux Occidentaux.

Dans chaque circonscription, un candidat est désigné par le parti unique. Les électeurs écrivent alors oui ou non. Et le oui l'emporte. Taux d'approbation 100%.

Le chemin vers l'isoloir est amplement conseillé. Des petits poèmes en font l'éloge comme par exemple "Flots de l'Emotion et du Bonheur ".

Le but est de choisir les membres de l'assemblée suprême du peuple. Une assemblée qui se réunit au maximum deux jours par an pour entériner les décisions du parti unique.

Le vote est un recensement

Mais ce scrutin a une autre visée .Il permet au régime de recenser sa population. Les fonctionnaires chargés de l'organisation se rendent dans chaque foyer pour vérifier la présence des électeurs inscrits.

Les manquants sont évidemment ceux qui ont fui vers la Chine ou la Corée du Sud.

Les observateurs étrangers trouvent aussi des informations intéressantes. Cela permet de savoir qui a gagné ou perdu les grâces du régime.

Et cela après la purge de l'an dernier. Une purge qui a coûté la vie à l'oncle du président Kim Jong Un. Il n'est sûrement pas le seul à avoir quitté la liste électorale.

Michel Lagase

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK