Joe Biden va devenir le prochain président des États-Unis

Tandis que de nombreux observateurs avaient annoncé qu’une "vague bleue" déferlerait sur l’Amérique, c’est finalement à l’issue d’un scrutin serré que le démocrate Joe Biden est sorti vainqueur de la présidentielle américaine. Selon les derniers chiffres, l’ancien vice-président de Barack Obama, âgé de 77 ans a bel et bien obtenu les 270 grands électeurs requis pour accéder à la Maison Blanche. Il obtiendrait 273 grands électeurs, en remportant l'Etat de Pennsylvanie et ses 20 représentants.

C’est fait, les derniers résultats ont parlé : Joe Biden sera le 46e président des États-Unis d’Amérique. Ce septuagénaire né dans la ville industrielle de Scranton a su tirer son épingle du jeu au terme du duel épique qui l’opposait à Donald Trump. A noter que ce dernier menaçait toutefois, avant même l'officialisation de la victoire, d'attaquer en justice plusieurs États où les démocrates l'ont emporté dans la dernière ligne droite.


►►► À lire aussi : Joe Biden est élu : à quoi faut-il s’attendre ? Demandez le programme


Issu d’une famille d’ouvriers, il est une figure emblématique de la scène politique américaine depuis de nombreuses années. Durant 36 ans, il a été sénateur du Deleware. Mais il faut attendre 2008, pour le voir endosser les plus hautes fonctions de l’État américain en tant que vice-président de Barack Obama qu’il épaulera durant ses deux mandats.

2 images
En vertu de son rôle de vice-président, Joe Biden accompagne Barack Obama le jour de la passation de pouvoir à Donald Trump © J. SCOTT APPLEWHITE - AFP

C’est en avril 2019, alors âgé de 76 ans que cet homme d’État pose sa candidature pour les primaires démocrates. Son profil est loin de faire rêver les électeurs. Les jeunes démocrates, séduits par Bernie Sanders, le trouvent trop centriste tandis que les plus âgés lui octroient leur confiance. Contre toute attente, il parvient de fil en aiguille à plaire à un grand nombre d’électeurs, n’en déplaise à ceux qui doutent de sa capacité à aller au bout d’un mandat de président.

"Sleepy Joe"

On lui reproche parfois son côté "lisse" mais c’est sur son côté "normal" qu’il mise le plus. Preuve s’il en fallait une, son surnom auprès de bon nombre d’Américains : Average Joe.

Ses détracteurs évoquent aussi ses relations problématiques avec certaines femmes, on juge souvent son comportement déplacé. Son manque de charisme est aussi souvent cité lorsqu’il s’agit d’énoncer les défauts de Joe Biden. Sleepy Joe ou Joe l’Endormi, c’est ainsi que Donald Trump a surnommé son adversaire durant toute la campagne présidentielle.

Échecs et tragédies

Ancien bègue, son handicap fait partie intégrante de la vie de Joe Biden. Des années durant, il travaille pour surmonter ses difficultés à s’exprimer. "Vaincre ce handicap m’a enseigné l’une des leçons les plus importantes de ma vie : lorsqu’on se fixe un but, il n’y a rien que l’on ne puisse pas faire", avouera-t-il face aux caméras.

Cet homme, natif de Pennsylvanie, pourra compter sur une expérience longue de 45 ans en politique mais aussi sur une vie que ne lui a pas laissé beaucoup de repos. À 30 ans, Joe Biden perd sa femme, Neilia et sa fille Naomi, âgée de seulement 13 mois. Elles perdent la vie dans un accident de voiture. Il vient d’être élu sénateur et le choc est terrible. Ce sont ses proches qui insistent pour qu’il garde son siège : il ne le quittera plus.

C’est un nouveau drame qui s’abat sur la famille Biden le 30 mai 2015. Beau Biden, le fils du nouveau président américain décède des suites d’un cancer du cerveau. C’est pour cette raison que l’ancien vice-président renonce à se présenter à la primaire démocrate de 2016, face à Hillary Clinton.

Façonné par ses échecs

Et ce sont les drames qui ont fait de Joe Biden l’homme qu’il est aujourd’hui. Plusieurs fois, il vit des échecs et des tragédies mais toujours, il parvient à se relever. Ce sont ces petites embûches dans la vie du démocrate qui donnent à sa vie des allures de roman.

Plus tard dans sa carrière l’homme tente sa chance. Et s’il avait les épaules pour devenir président ? Joe Biden connaît alors deux tentatives infructueuses d’accéder à la Maison Blanche au cours de sa carrière politique.

Jamais deux sans trois ? Il semble que le dicton soit devenu réalité pour le septuagénaire qui sera épaulé dans sa présidence par Kamala Harris, elle-même candidate à la primaire démocrate contre Biden.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK