Jésus, Marie et Joseph dans des cages séparées: la crèche qui proteste contre le traitement des migrants aux USA

Jésus, Marie et Joseph ont bien été installés, comme le veut la tradition en ce mois de décembre, devant l’église méthodiste de Claremont (Californie). Sauf que les trois personnages ont été installés dans des cages séparées surmontées par des barbelés. Une manière pour cette communauté de dénoncer le traitement réservé aux migrants aux Etats-Unis

"Peu après la naissance de Jésus, Joseph et Marie ont été forcés de fuir avec leur enfant de Nazareth vers l’Egype pour échapper au roi Hérode, un tyran. Ils craignaient les persécutions et la mort. Que se passerait-il si cette famille demandait l’asile dans notre pays aujourd’hui", interroge Karen Clark Ristine. Celle qui dirige cette paroisse californienne précise qu’une autre crèche a été installée dans l’église. On y retrouve la sainte famille réunie.

En 2018, les Etats-Unis avaient été critiqués pour la façon dont les autorités ont traité le cas des familles venues de la frontière mexicaines. Des centaines d'enfants avaient été séparés de leurs parents avant d'être mis en détention

Ce n’est pas la première fois que la Claremont United Methodist Church s’engage en faveur des migrants. Comme le signale le site Mashable, les fidèles se sont déjà mobilisés en récoltant des fonds pour une association qui fournit des conseils juridiques pour les familles séparées.

►►► À lire aussi : en Grèce, des enfants réfugiés tentent de se suicider pour échapper aux conditions de vie des camps

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK