Jérusalem: les catholiques célèbrent les Rameaux malgré les tensions

Le cortège, composé de scouts et de fidèles palestiniens, de pèlerins et de représentants des différents ordres religieux hiérosolymitains, a défilé dans une atmosphère bon enfant du village palestinien de Beit Fajeh jusqu'à la Vieille ville de Jérusalem, brandissant des palmes et des rameaux d'oliviers. Selon la police, quelque 1.500 personnes ont participé à la procession qui s'est achevée dans les jardins de la Basilique croisée de Saint-Anne, dans une ambiance très JMJ -ce dimanche marquait la 25e Journée mondiale de la jeunesse- en dansant au son de chants chrétiens palestiniens.

Jésus est entré à Jérusalem "sans escorte, sans soldats et sans mur de séparation"

Avant la bénédiction des Rameaux, le Patriarche latin de Jérusalem, Mgr Fouad Twal, a rappelé que Jésus était entré de la même façon dans la Ville sainte "sans escorte, sans soldats et sans mur de séparation", en référence à la barrière de sécurité israélienne érigée en Cisjordanie occupée. A Rome, au cours de la prière de l'Angélus, le pape Benoît XVI s'est dit "profondément affligé" par la situation à Jérusalem où la tension s'est intensifiée entre Palestiniens et Israéliens après la décision d'Israël de construire de nouveaux logements à Jérusalem-Est annexée, à majorité arabe. La marche des chrétiens orthodoxes a eu lieu, elle, le matin. Dans le passé, la procession réunissait jusqu'à 20.000 fidèles, mais l'affluence a énormément chuté du fait du bouclage du territoire palestinien par Israël.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK