Jean-Claude Juncker obligé de s'appuyer sur les autres chefs d'état au sommet de l'OTAN

Ces images ont été tournées mercredi lors de la réception officielle qui avait lieu au Musée du Cinquantenaire à Bruxelles dans le cadre du sommet de l'OTAN. On y découvre un Jean-Claude Juncker à la démarche difficile et qui doit se faire aider pour gravir les marches de la tribune officielle.

Le dirigeant de l'Union européenne trébuche et a du mal à garder l'équilibre en station debout. Ses collègues comme les présidents de la Finlande, de la France et de l'Ukraine, entre autres, viennent aider Jean-Claude Juncker dans cette situation difficile.

Interrogé sur ces images, l'intéressé a seulement répondu qu'il "souffre d'une sciatique qui affecte parfois (ses) mouvements".

Le Premier ministre portugais Antonio Costa a déclaré jeudi : "Monsieur Juncker s'est plaint de maux de dos". "Il n'a pas de problème de santé grave pour autant que je sache, mais il a un problème de dos depuis un certain temps", a déclaré le néerlandais Mark Rutte.

Sujet dans notre JT 19h30

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK