Japon: redémarrage du premier réacteur nucléaire depuis Fukushima

Travaux de recouvrement du réacteur n°1 à la centrale nucléaire de Fukushima Daichi, le 10 août 2011 au Japon
Travaux de recouvrement du réacteur n°1 à la centrale nucléaire de Fukushima Daichi, le 10 août 2011 au Japon - © AFP

Un réacteur nucléaire a été autorisé mercredi à redémarrer au Japon pour la première fois depuis la catastrophe de Fukushima provoquée le 11 mars par un séisme et un tsunami géant, a rapporté l'agence de presse Jiji.

Le réacteur numéro 3 de la centrale Tomari, construite sur l'île de Hokkaido (nord), "a été remis en exploitation commerciale à 16h00 (09h00 HB) après avoir obtenu le feu vert des autorités", a annoncé son opérateur, Hokkaido Electric Power (Hepco).

Le gouverneur de Hokkaido, Harumi Takahashi, avait de son côté déclaré qu'elle avait discuté avec les quatre municipalités concernées par la centrale et qu'il n'y avait "aucune objection" au redémarrage du réacteur.

Près des trois-quarts des 54 réacteurs nippons sont actuellement à l'arrêt pour maintenance ou par mesure de sécurité, alors que de plus en plus de Japonais se déclarent opposés à leur redémarrage, en raison des risques de séisme ou de tsunami.

Le Premier ministre, Naoto Kan, s'est lui-même prononcé en faveur d'un abandon progressif de l'électricité d'origine nucléaire et d'un recours aux énergies renouvelables. Mais le puissant ministère de l'Economie et de l'Industrie (Meti) est lui favorable à la remise en exploitation commerciale des réacteurs ayant satisfait aux tests de sûreté imposés par le gouvernement.

Hepco maintenait le réacteur 3 en activité depuis le 7 mars, mais n'avait pas officiellement relancé les opérations commerciales en raison de la catastrophe de Fukushima.

L'Agence de sûreté industrielle et nucléaire (Nisa), qui dépend du Meti, a indiqué que les derniers tests avaient été achevés la semaine dernière.

AFP et Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK