Japon: deux militaires américains arrêtés à Okinawa pour viol présumé

Deux militaires américains ont été arrêtés mardi pour le viol présumé d'une Japonaise sur l'île d'Okinawa où est située une très importante base militaire américaine, ont indiqué des médias locaux citant la police.

Selon la télévision publique NHK, les deux hommes âgés de 23 ans auraient violé une jeune femme et l'auraient également blessée au cou, dans la nuit de lundi à mardi.

L'un des marins a avoué les faits, mais l'autre a nié, selon la chaîne Asahi TV.

Un porte-parole de la police d'Okinawa s'est refusé à commenter ces informations.

Cette affaire survient dans un climat nettement anti-américain sur cette île du sud du Japon.

L'ambassadeur américain à Tokyo, John Roos, a rapidement exprimé la volonté du gouvernement américain de fournir "la plus entière et sans équivoque coopération dans l'enquête".

L'armée américaine occupe 10% de la surface de cette île du Pacifique ("annexée" par les Etats-Unis de 1945 à 1972 avant d'être rendue au Japon) et y stationne 22.000 soldats (sur un total de 47.000 basés au Japon).

La contestation de la présence américaine avait atteint son apogée en 1995 après le viol d'une Japonaise de 12 ans par trois Marines.

En novembre 2009, la tension était montée après la mort d'un habitant d'Okinawa apparemment percuté par une voiture conduite par un Marine qui se serait enfui, le laissant agoniser sur le bord de la route.

Début septembre dernier, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour s'opposer au déploiement de 12 avions militaires américains à décollage vertical "Osprey", après plusieurs accidents impliquant cet appareil ailleurs dans le monde.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK