Italie: malgré la crise sanitaire, Gênes va poser le dernier tronçon de son nouveau pont Morandi ce mardi

Travaux du nouveau point Morandi, à Gênes, le 13 février 2020
Travaux du nouveau point Morandi, à Gênes, le 13 février 2020 - © HANDOUT - AFP

Le dernier tronçon du nouveau pont à Gênes, construit après l'effondrement d'un viaduc qui avait fait 43 morts en 2018, sera posé mardi, symbole de renouveau bienvenu dans une Italie durement frappée par l'épidémie de Covid-19.

Malgré le confinement imposé depuis le 10 mars en Italie, où environ 27.000 personnes ont été tuées par la pandémie, la construction de l'édifice a continué de jour comme de nuit à Gênes, grande ville portuaire du nord du pays.


►►► A lire aussi : Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


"Alors que le reste du pays cherchait à savoir comment s'arrêter, ici la question était de savoir comment continuer", a déclaré Pietro Salini, patron de l'entreprise de construction qui a réalisé ce pont avec la filiale ingénierie du groupe naval Fincantieri.

"Aujourd'hui et demain, ce seront les 40 derniers mètres. Tout le monde est conscient du poids symbolique de l'avancement de ce nouveau viaduc qui soigne la blessure de Gênes", écrit lundi le Corriere della Sera, principal quotidien de la péninsule. Les nouvelles sur l'avancement du projet ont permis aux Italiens "d'imaginer un nouveau départ, elles leur ont permis d'être fiers", selon le quotidien.

Pose du premier tronçon, le 1er octobre 2019:

La pose de la dernière pièce de ce viaduc d'environ un kilomètre de long, enjambant une partie de la ville, a débuté lundi après-midi et s'achèvera mardi dans la matinée, ont annoncé les autorités locales.

Le dernier tronçon mardi ne marque toutefois pas la fin du titanesque chantier. Le pont devra encore être asphalté et des panneaux solaires et des coupe-vent transparents être installés. Ensuite, viendra le temps des tests. "Nous espérons voir les premiers véhicules traverser le pont d'ici la fin du mois de juillet", a estimé Pietro Salini.

Le 14 août 2018, sous une pluie battante, le pont autoroutier Morandi, du nom de l'ingénieur qui l'a conçu, un axe essentiel pour les échanges avec la France mais aussi pour les trajets locaux, avait entraîné dans sa chute des dizaines de véhicules, sur la route des vacances ou du travail. Parmi les 43 victimes se trouvaient quatre enfants.

Reportage JT un an après l'effondrement, le 14 août 2019:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK