Italie: la stabilité d'un autre pont de Morandi inquiète les autorités

Le pont de Salle est l'un des plus hauts d'Europe (104m)
Le pont de Salle est l'un des plus hauts d'Europe (104m) - © capture d'écran google maps

Les ponts italiens sont sous surveillance. Depuis l'effondrement du pont Morandi à Gênes, qui a fait 43 morts le 14 août dernier, le problème de l'entretien des infrastructures de transport a été mis en lumière en Italie. Un nouveau rapport soulève des inquiétudes concernant un autre pont conçu par l'ingénieur Riccardo Morandi: le pont de Salle, le plus haut du centre de l'Italie, et l'un des plus hauts d'Europe.

"La situation pourrait devenir critique"

En août dernier, le président de la province de Pescara Antonio Di Marco, annonçait la surveillance des 63 ponts du territoire. L'un d'entre eux attire particulièrement l'attention. Le pont de Salle, qui culmine à 104 mètres, a été conçu dans les années 50 par le même ingénieur que le pont de Gênes.

Un rapport a été communiqué par des techniciens à la fin du mois d'octobre, et il est inquiétant. Selon le quotidien économique "Il Sole 24 Ore", le rocher soutenant le pont est fissuré. "La structure est praticable, mais ne le sera pas pour longtemps. La situation pourrait devenir critique en cas de tremblement de terre", affirme dans le quotidien Vincenzo Zanzarella, secrétaire général de la province de Pescara. Pour assurer la sécurité des automobilistes qui traversent ce pont, l'hypothèse d'une fermeture partielle avec circulation alternative est étudiée. 

Un rendez-vous célèbre de saut à l'élastique

Le nombre d'automobilistes qui passent par le pont de Salle est moins important que celui de Gênes. Et pourtant, il est très célèbre pour...ses sauts à l'élastique! Un saut dans le vide au milieu des montagnes qui fait frissonner de nombreux visiteurs durant le week-end. Il suffit de taper "Ponte di Salle" sur Youtube pour vivre cette chute vertigineuse grâce aux caméras portées par ceux qui s'y risquent. Pour l'instant, le saut à l'élastique reste au programme sur ce pont. Reste à savoir si les mesures de sécurité ne vont pas limiter cette activité à l'avenir.

Les ponts italiens inquiètent

Selon le récent audit commandé par le ministère des Transports italien après la tragédie de Gênes, sur les 30.000 ouvrages d'art, 20.000 sont suspectés de présenter des risques. Depuis le début de cet audit, près de 2.000 ouvrages ont été jugés dangereux et doivent être réparés de toute urgence. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK