Italie: face à l'impasse un nouveau scrutin pourrait être organisé

Face à l'impasse, un nouveau scrutin pourrait être organisé en Italie
Face à l'impasse, un nouveau scrutin pourrait être organisé en Italie - © EPA/GUIDO MONTANI

En Italie, c’est toujours le blocage à l’issue des élections de la fin février qui n'ont dégagé aucune majorité stable. Les Italiens pourraient être de nouveau appelés aux urnes dans les prochains mois pour sortir de l'impasse politique.

Alors que le blocage politique s'éternise en Italie, le dirigeant de la coalition de centre gauche fait monter la pression. Pier Luigi Bersani a posé un ultimatum au populiste Beppe Grillo.

Les élections italiennes, qui se sont déroulées la semaine dernière, ont créé une situation particulièrement compliquée. La gauche a obtenu la majorité à la chambre des députés. Mais, pas au sénat. Du coup, il est très difficile de former un gouvernement.
 
Pier Luigi Bersani, numéro un du parti démocrate, a réaffirmé son opposition à un gouvernement de techniciens, comparable à celui que Mario Monti a dirigé pendant près d'un an, ainsi qu'à une "grande coalition" avec la droite de Silvio Berlusconi.
 
La coalition de centre-gauche doit donc compter sur le populiste Beppe Grillo. Mais, l’ex-comique a accueilli par des sarcasmes la main tendue par la gauche italienne. Le mouvement 5 étoiles, qui dénonce des élites corrompues et un régime pourri, ne veut pas entrer dans le jeu politique traditionnel.
 
Face à cette impasse, un nouveau scrutin pourrait être à nouveau organisé. Un scénario est de plus en plus évoqué. Il s’agit de la constitution d'un gouvernement de transition composé de techniciens, destiné à adopter plusieurs réformes, notamment sur le système électoral, avant la tenue de nouvelles élections dans six mois ou un an.
 
N. Willems
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK