Italie: des insultes racistes contre la ministre de l'Intégration

Italie: des insultes racistes contre la ministre de l'Intégration
Italie: des insultes racistes contre la ministre de l'Intégration - © AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE

Le racisme qui s'exprime parfois en Italie dans les stades ou en rue a donné de la voix contre la nouvelle ministre de l'Intégration, Cécile Kyenge, une ophtalmologue d'origine congolaise. Cette fois sur des sites internet d'extrême droite mais aussi dans l'arène parlementaire.

"Guenon congolaise", "gouvernante puante", "négresse anti-italienne", "face de noire", "zoulou" : depuis sa nomination Cécile Kyenge est la cible d'insultes racistes sur toute une série de sites et de pages Facebook néo-fascistes.

Un eurodéputé de la Ligue du Nord, Mario Borghezio, a parlé d’une "ministre bonga bonga", une allusion aux soirées à caractère sexuel organisées par l’ancien président du Conseil Silvio Berlusconi insinuant que Cécile Kyenge devait son poste à "un quelconque hiérarque du Parti Démocrate" (gauche) et à une promotion canapé.

Lors d’une émission de radio, Mario Borghezio a accusé la ministre de vouloir imposer en Italie "des traditions tribales" et affirmé que les Africains n’avaient "pas produit de grands gènes".

Le gouvernement a ordonné l’ouverture d’une enquête au sujet d’insultes racistes.

RTBF avec La Repubblica

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK