Italie: orages violents et inondations font 6 morts à Gênes

Des voitures empilées en raison de pluies violentes le 4 novembre 2011 à Gênes
2 images
Des voitures empilées en raison de pluies violentes le 4 novembre 2011 à Gênes - © Massimo Cebrelli

De terribles inondations ont tué à Gênes, en Italie, ce vendredi. Des pluies torrentielles ont fait déborder trois cours d'eau et provoqué des coulées de boues qui ont causé des dégâts importants dans la ville.

Trois cours d'eau le Bisagno, Fereggiano et la Sturla se sont transformés en véritables torrents suite aux pluies diluviennes. 

Plusieurs quartiers de Gênes ont été complètement inondés. Les écoles de la ville sont fermées jusqu'à ce lundi y compris. De nombreux commerces gardent leurs portes closes également.

Plusieurs parties de la ville sont sans téléphone, fixe ou mobile.

Des morts et des dégâts

Parmi les 6 victimes, on compte cinq personnes d'un même groupe, restées prisonnières dans le corridor d'un immeuble. Deux enfants comptent au nombre des victimes. Une femme a été tuée, écrasée par des voitures emportées par un torrent en crue dans cette ville portuaire, tandis qu'une deuxième femme, de nationalité albanaise, et deux enfants, portés disparus dans un premier temps, ont été retrouvés morts dans le même quartier, selon les médias. Les corps de deux autres adultes ont été récupérés dans la même zone, la rue Fereggiano, du nom du torrent local.

Le torrent Fereggiano a emporté des dizaines de voitures, arraché des conduites de gaz et inondé des dizaines de magasins, arrachant même un kiosque à journaux.

Ces fortes pluies se sont abattues sur l'Italie une semaine après une autre vague d'intempéries qui avait fait 10 morts et des centaines de millions d'euros de dégâts en Ligurie et dans le nord de la Toscane.

Les pompiers sont intervenus dans différents quartiers de Gênes, évacuant des dizaines de personnes. Ils ont également coupé l'alimentation en gaz et électricité dans les quartiers les plus touchés.

Trois autres personnes seraient par ailleurs encore portées disparues, selon le site internet du Corriere della Sera.

Prudence

La maire de la ville, Marta Vincenzi, a parlé d'une "tragédie terrible" mais ne veut "en faire porter la responsabilité à personne", ce qui n'a pas empêché la polémique sur la responsabilité de la catastrophe de sourdre. "En quelques minutes, un mur d'eau s'est soulevé", a-t-elle déclaré à La Repubblica. Elle déconseille à la population de sortir.

La protection civile a recommandé à la population de Gênes de monter aux étages supérieurs des habitations et de s'éloigner des torrents qui traversent la ville. Elle a établi par ailleurs une cellule de crise dans la préfecture.

La société italienne des autoroutes a déconseillé aux voyageurs de se diriger vers Gênes.

Selon le responsable de Gênes en charge des sports, Stefano Anzalone, la probabilité d'annuler le match de 1ère division entre le club local et l'Inter Milan prévu dimanche est de "90%", même si une décision définitive ne sera prise que samedi.


RTBF
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK