Israël va construire à Jérusalem-Est, envers et contre tous

Le ministère israélien de l'Intérieur a autorisé, mardi, la construction de neuf cents nouveaux logements à Gilo, dans Jérusalem-Est annexée.

Ce quartier, situé près de Bethléem, en Cisjordanie, a été construit sur des terres palestiniennes confisquées. Il fait partie de la ceinture du "Grand Jérusalem", bâtie par Israël pour renforcer son contrôle sur Jérusalem-Est.

La Maison Blanche s'est dite "consternée" par la décision israélienne. Les Etats-Unis ont accusé Israël de compliquer la relance des efforts de paix avec les Palestiniens.

Pour sa part, Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations Unies, a déploré la décision israélienne, rappelant que ces colonies sont illégales.

Cette autorisation survient au moment, où le contentieux sur la colonisation israélienne entrave les efforts de relance du processus de paix au Proche-Orient, en particulier américains.

L'autorité palestinienne réagit

L'Autorité palestinienne a condamné "sévèrement" l'initiative israélienne. Les Palestiniens réclament l'arrêt total de la construction dans les colonies, avant de revenir à la table des négociations.

C'est dans ce climat tendu, que les Palestiniens ont fait part de leur intention de demander à l'ONU de reconnaître un Etat palestinien indépendant.

Cette démarche a obtenu une fin de non-recevoir des dirigeants israéliens. De son côté, Washington s'y est déclarée opposée. Pour l'administration Obama, un Etat palestinien doit naître par la négociation entre Israéliens et Palestiniens.

Enfin, l'Union Européenne a jugé hier "prématurée" la demande de soutien que lui a adressée l'Autorité palestinienne en vue d'une reconnaissance par le Conseil de Sécurité de l'ONU, d'un Etat palestinien indépendant.

 

M.S. avec Nicolas Willems

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK