Israël: le gouvernement autorise une marche de militants d'extrême droite à Jérusalem

Le gouvernement israélien a autorisé la tenue dans une semaine d'une marche controversée de militants israéliens d'extrême droite à Jérusalem, a indiqué mardi un communiqué du bureau du Premier ministre, Benjamin Netanyahu.

Le Hamas palestinien avait menacé d'une nouvelle escalade si la marche était maintenue.

"La marche aura lieu le mardi 15 juin selon un tracé qui sera déterminé par la police et les organisateurs du défilé", indique un communiqué du bureau du Premier ministre diffusé après une réunion du cabinet de sécurité israélien.

Cette "marche des drapeaux", initialement prévue jeudi à l'appel de plusieurs figures de l'extrême droite nationaliste israélienne, devait rassembler des centaines de personnes dans la Vieille ville de Jérusalem.

Lundi, la marche avait été annulée par les organisateurs, son parcours n'ayant pas été autorisé par la police.

La nouvelle date est fixée deux jours après le vote de confiance du Parlement israélien à la nouvelle coalition gouvernementale anti-Netanyahu.

Selon la presse israélienne, M. Netanyahu était à la manoeuvre, soutenu par plusieurs membres de son parti, pour maintenir la manifestation malgré la réprobation des chefs des services de sécurité.

Lundi, le mouvement islamiste palestinien Hamas a menacé d'une nouvelle escalade si la marche était maintenue.

"Nous mettons en garde l'occupation contre la (possibilité) que la marche des colons s'approche de Jérusalem(-Est) et de l'esplanade des Mosquées", a déclaré mardi Khalil al-Hayya, un ténor du Hamas au pouvoir à Gaza.

Il avait ajouté espérer que la journée ne devienne pas un nouveau 10 mai, en référence au début de l'escalade de violence entre le Hamas et Israël qui avait mené à une guerre de 11 jours le mois dernier.

 

Gaza: déploiement de l'aide humanitaire (JT 22/05/2021)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK