Israël lance une opération militaire terrestre israélienne à Gaza

Israël a lancé jeudi soir une opération terrestre sur la bande de Gaza, après dix jours de raids ayant fait au 237 morts, a annoncé l'armée dans un communiqué.

Les hostilités entre Israël et le Hamas avaient repris à l'expiration de la trêve humanitaire demandée par les Nations Unies, ce jeudi.  Les bombardements israéliens avaient à nouveau coûté la vie à des mineurs, malgré l'accélération des négociations en vue d'un cessez-le-feu.

Un drone envoyé depuis Gaza avait aussi été abattu en vol par un missile israélien, a-t-on appris auprès de l'armée.

"Après dix jours d'attaques aériennes, maritimes et terrestre du Hamas et des refus répétés de calmer la situation, l'armée a lancé une opération terrestre dans la bande de Gaza", a indiqué un communiqué militaire.

Mercredi, les autorités israéliennes reportaient la responsabilité de l'intensification des frappes sur le Hamas, qui avait refusé l'accord de cessez-le-feu présenté par l'Egypte. Les forces israéliennes n'avaient cependant pas engagé d'opérations au sol, bien que des troupes d'infanterie et chars avaient été ostensiblement déployés aux abords de Gaza et 40 000 réservistes mobilisés.

"Le principal dilemme est l'opération terrestre", notait Giora Eiland, ex-directeur du Conseil national de sécurité israélien, y voyant le seul moyen de "détruire" le réseau de tunnels construit par le Hamas. "Il semblerait qu'on aille dans cette direction, compte-tenu des limites des frappes aériennes", déclarait-il.

Les bombardements aériens et maritimes continuent

Le gouvernement israélien a ordonné à l'armée de lancer cette opération terrestre dans le but de "porter significativement atteinte aux infrastructures terroristes du Hamas" et de "ramener la sécurité pour les citoyens d'Israël", selon le communiqué de l'armée israélienne.

Cette opération va inclure des opérations d'infanterie, d'artillerie et de renseignements, appuyées par l'aviation et la marine, a ajouté l'armée.

Dans le même temps, l'armée bombardait très intensivement la bande de Gaza par air, mer et par des tirs de chars massés à la frontière, selon un correspondant de l'AFP sur place. "L'opération de Tsahal a lieu du nord au sud de la bande de Gaza, des très nombreuses forces ont été déployées", a indiqué le commentateur militaire de la télévision israélienne.

RTBF, avec AFP

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK