Israël: Kadima ne rejoindra pas un gouvernement d'union

RTBF
RTBF - © RTBF

Le parti d'opposition Kadima a rejeté lundi comme attendu l'offre du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu d'intégrer un gouvernement d'union nationale, en jugeant cette proposition "vide de sens".

"La proposition du Premier ministre transmise par la présidente du Kadima (l'ancienne chef de la diplomatie Tzipi Livni) n'exprime pas le souhait honnête d'un partenariat", a déclaré à la presse la députée Yohana Plasner (Kadima), après le rejet à l'unanimité de cette offre par le groupe parlementaire.

"Un gouvernement d'union a beaucoup d'avantages mais l'unité nationale ne doit pas être une expression vide de sens, ce doit être une implication dans un partenariat réel avec une vision et des principes communs, ainsi qu'un accord dans la manière de matérialiser ces principes".

Benjamin Netanyahu et Tzipi Livni n'étaient pas parvenus à s'entendre lors d'une rencontre dimanche sur la formation de ce cabinet d'union nationale. Le Premier ministre offrait à la dirigeante de l'opposition deux à trois postes de ministres sans portefeuille ni pouvoir réel, selon les journaux.

Lundi, Tzipi Livni a accusé le Premier ministre de manoeuvres "de caniveau", estimant devant des journalistes qu'il n'avait proposé l'union nationale que parce qu'il n'avait "pas réussi à diviser le Kadima en dépit de ses efforts".

Le parti créé fin 2005 par l'ex-Premier ministre Ariel Sharon a été récemment déstabilisé par des tentatives de Benjamin Netanyahu de débaucher certains députés en leur faisant miroiter des portefeuilles ministériels.

La plupart des dirigeants du Kadima viennent des rangs du Likoud, le parti de Benjamin Netanyahu.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK