Israël et la République tchèque espèrent un transfert rapide de l'ambassade à Jérusalem

Le président tchèque Milos Zeman écoute le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'adressant au Parlement à Jérusalem le 26 novembre 2018
Le président tchèque Milos Zeman écoute le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s'adressant au Parlement à Jérusalem le 26 novembre 2018 - © Menahem KAHANA

Le président tchèque Milos Zeman et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu ont exprimé mardi leur espoir de voir Prague transférer rapidement son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem, malgré les oppositions internationales et européennes à de tels transferts.

Milos Zeman et Benjamin Netanyahu ont participé à Jérusalem à l'inauguration de la "Maison tchèque", une institution dénuée de statut diplomatique destinée à représenter des agences gouvernementales et participer à des manifestations culturelles.

Milos Zeman présente volontiers cet établissement comme une étape de plus, après la réouverture en mai 2018 du consulat honoraire à Jérusalem, vers le transfert de l'ambassade tchèque, dont il est un fervent avocat.

Une belle taverne avec de la bonne bière tchèque

"Je crois fermement que ma quatrième visite en Israël sera pour l'ouverture de l'ambassade tchèque", a dit Milos Zeman.

Il n'y aura pas seulement l'ambassade tchèque à Jérusalem, mais aussi "une belle taverne tchèque avec de la bonne bière tchèque", a-t-il plaisanté.

Prague romprait ainsi avec les positions européennes sur le statut de Jérusalem, l'une des questions les plus épineuses du conflit israélo-palestinien. Cependant, la décision appartient en principe au gouvernement, et non au président.

Or le gouvernement tchèque a dit vouloir respecter une position européenne commune. Comme une grande partie de la communauté internationale, l'UE estime que le statut définitif de Jérusalem doit être réglée par la négociation.

La querelle sur le statut de Jérusalem et la présence des ambassades étrangères a été ranimée en décembre 2017 quand le président Donald Trump a rompu avec des décennies de consensus international en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël et en annonçant le transfert, réalisé en mai suivant, de l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

La République tchèque, notre plus grand ami dans l'hémisphère oriental

L'annonce a comblé d'aise les Israéliens, qui la considèrent comme la reconnaissance d'une réalité historique, et ulcéré les Palestiniens, qui y voient la négation de leurs revendications sur Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville annexée et occupée par Israël.

Depuis lors, le Guatemala et le Paraguay ont suivi l'exemple américain. Mais le Paraguay a ensuite fait marche arrière.

Benjamin Netanyahu a espéré assister l'année prochaine à l'inauguration de l'ambassade tchèque à Jérusalem.

Benjamin Netanyahu a dressé un parallèle voulu flatteur entre la République tchèque et les Etats-Unis, dont il répète volontiers qu'ils sont le meilleur ami qu'ait Israël.

"Nous n'avons pas de plus grand ami que la République tchèque dans l'hémisphère oriental", a-t-il badiné. Les Etats-Unis se trouvent dans l'hémisphère occidental par rapport au méridien de Greenwich.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK