Israël : attaques contre Gaza, plus de 200 morts

RTBF
RTBF - © RTBF

Plus de 200 Palestiniens ont été tués samedi dans des raids de l'armée de l'air israélienne dans la bande de Gaza. Les réactions n'ont pas tardé dans le monde. Des appels à l'arrêt des violences ont été lancés notamment par l'Union Européenne, la France ou la Russie.

Des appels à l'arrêt des violences ont été lancés notamment par l'Union Européenne, la France ou la Russie.

A Bruxelles, une centaine de personnes ont manifesté devant l'ambassade des Etats-Unis.

La France, qui préside l'Union Européenne, a appelé a l'arrêt immédiat des bombardements israéliens et des tirs de roquettes palestiniennes et dénonce un usage disproportionné de la force.

L'Union Européenne demande la réouverture des points de passage de Gaza, la reprise immédiate des livraisons de produits humanitaire et de fuel, et le libre accès des humanitaires, des diplomates et des journaliste au territoire palestinien. Israël impose un blocus complet à ce territoire depuis que le Hamas y a pris le pouvoir en juin 2007.

Aujourd'hui, avec les centaines de blessés, les hôpitaux sont saturés et l'Egypte a ouvert sa frontière pour les accueillir.

Les Etats-Unis, de leur côté, ont enjoint Israël de faire en sorte que les raids visant le Hamas ne fassent pas de victimes civiles.

Le monde arabe est en colère.

Pour l'organisation de la conférence islamique, qui représente 1 milliard 300.000 musulmans dans le monde, les raids israéliens d'aujourd'hui sont des crimes de guerre.

Les ministres arabes des affaires étrangères vont se réunir d'urgence demain au Caire a l'appel de la Ligue Arabe afin de définir une position commune.

Lire aussi: Bethléem va éteindre l'arbre de Noël en solidarité avec Gaza 

 

"Au moins 200 personnes ont péri dans ces opérations et plus d'une centaine d'autres ont été blessées dans toute la bande de Gaza", a déclaré le ministre le ministre de la Santé du Hamas, Bassem Naïm. 

Plus d'une centaine de personnes ont aussi été blessées dans ces opérations lancées vers 11h30 (10h30 HB), a ajouté la radio.

Le général Tawfik Jaber, chef de la police du Hamas, a été tué dans ces opérations qui ont tout particulièrement visé le quartier général de la police du Hamas dans la ville de Gaza, selon les sources palestiniennes.

Dans un communiqué, le Hamas a appelé son bras armé, les brigades Ezzedine al-Kassam, à "mettre tous les moyens en oeuvre pour empêcher les sionistes de dormir".

L'armée de l'air israélienne a procédé à cette attaque massive contre des installations du Hamas à Gaza à la suite d'une recrudescence des tirs de roquettes contre le sud d'Israël après des mois de relative accalmie.

Selon un journaliste de l'AFP, l'aviation israélienne a lancé des dizaines de raids simultanés contre les installations du Hamas dans toute la bande de Gaza.

Fawzi Baroum, porte-parole du Hamas, a affirmé à la radio du mouvement islamiste que ces opérations étaient "un complot orchestré" après la rencontre jeudi entre le Président égyptien Hosni Moubarak et la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni.

Il a accusé l'Egypte d'avoir donné son feu vert à Israël pour lancer ces opérations dont les dirigeants israéliens avaient brandi la menace depuis plusieurs jours.

"Ca suffit! La situation va changer", avait martelé Tzipi Livni, à l'issue de son entretien avec Hosni Moubarak, en commentant l'escalade de la violence depuis l'expiration, le 19 décembre, d'une trêve de six mois entre le Hamas et Israël, négociée par l'entremise de l'Egypte.

L'armée israélienne a confirmé avoir lancé samedi des attaques aériennes massives contre la bande de Gaza.

"Notre aviation est intervenue massivement samedi contre les infrastructures du Hamas dans la bande de Gaza pour stopper les attaques terroristes de ces dernières semaines contre les agglomérations civiles israéliennes", a affirmé à l'AFP un porte-parole militaire.

"Nous avons prévenu la population civile de la bande de Gaza de nos attaques et le Hamas qui s'abrite au sein de cette population est le seul responsable de la situation", a-t-il ajouté.

L'opération "ne fait que commencer", a affirmé un porte-parole militaire israélien, Avi Benyahou, à la radio militaire.

Selon la radio militaire israélienne, des infrastructures militaires du Hamas ont été particulièrement visées dans ces attaques.

Ces raids sont intervenus en riposte aux tirs de roquettes palestiniennes contre le Sud de Gaza ces derniers jours et s'appuient sur un vaste consensus en Israël.

Le Premier ministre Ehud Olmert avait annoncé en fin de semaine qu'il tiendrait des "consultations sur la sécurité" ce dimanche.

(M.S. avec Belga et Françoise Wallemacq))

Lire aussi: Gaza: "contacts urgents" d'Abbas pour faire cesser les attaques

                     Gaza: appel à la trève du Conseil de Sécurité de l'ONU 

Et aussi

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK