Israël: l'Italie nie être concernée par l'accord de réinstallation de migrants

Israël annonce l'annulation d'un projet controversé d'expulsions de migrants africains
Israël annonce l'annulation d'un projet controversé d'expulsions de migrants africains - © MENAHEM KAHANA - AFP

L'Italie a nié lundi être concernée par l'accord conclu entre l'ONU et Israël sur la réinstallation de migrants africains dans des pays occidentaux, contrairement aux déclarations des autorités israéliennes.

Il n'existe "aucun accord" avec l'Italie dans le cadre de l'accord conclu entre Israël et le Haut-commissariat de l'ONU pour les Réfugiés, pour la relocation de ces migrants, indique le ministère italien des Affaires étrangères dans un communiqué, sans plus de précisions.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu avait pourtant affirmé lundi qu'un accord signé avec l'ONU permettra de transférer des migrants africains résidant actuellement en Israël vers "des pays développés comme le Canada, l'Allemagne ou l'Italie".

16.250 migrants à réinstaller

"Cet accord va permettre de faire sortir d'Israël 16.250 migrants vers des pays développés comme le Canada, l'Allemagne et l'Italie", a déclaré M. Netanyahu lors d'une conférence de presse à Jérusalem. 

Israël avait aussi annoncé plus tôt dans la journée avoir annulé un projet controversé d'expulsion de migrants africains et signé un accord avec l'ONU pour la réinstallation d'une partie de ces migrants dans des pays occidentaux.

"Le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et Israël sont arrivés à un accord permettant le départ d'au moins 16.250 migrants africains vers des pays occidentaux, tandis que l'Etat d'Israël réglera le statut de ceux qui resteront sur place", indique un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK